Partenariat médical : Des soins de classe mondiale bientôt accessibles à Madagascar

WWF-MNPCes dernières années, nombre de patients en provenance de Madagascar se font soigner dans des établissements du groupe Apollo Hospitals pour des transplantations, des traitements du cancer ou pour des interventions en cardiologie et neurochirurgie.

Pour sa seconde fois, une équipe du groupe hospitalier Apollo Hospitals est à Madagascar pour préparer la mise en place d’un partenariat avec le ministère de la Santé. Un partenariat qui permettra aux patients malgaches d’accéder à des soins de santé de classe mondiale, fournis par le groupe hospitalier indien à un prix concurrentiel par rapport au monde occidental et sud-est asiatique. Il s’agira, par ailleurs, de favoriser l’expansion des compétences locales des professionnels de la santé par le biais de formations axées sur les compétences. C’est ainsi qu’une délégation de cadres et de médecins spécialistes en oncologie, cardiologie, neurochirurgie et en transplantation rénale de ce groupe hospitalier indien, est actuellement à Madagascar pour asseoir les bases de ce partenariat à venir.

Coopération. Il faut savoir que de nombreux patients en provenance de Madagascar se font soigner dans des établissements de ce groupe, en particulier pour la transplantation, la neurochirurgie, le traitement du cancer et autres pathologies cardiaques. Une situation qui a conduit à envisager ce partenariat avec les autorités locales. Outre les soins, ce partenariat va également permettre l’utilisation des nouvelles technologies pour que les patients de Madagascar puissent avoir accès à la télémédecine.

Les médecins du groupe hospitalier indien ont déjà eu l’occasion, l’an dernier, de travailler avec des médecins de Madagascar issus du HJRA et deux grands établissements hospitaliers tananariviens, à savoir l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona et le Centre Hospitalier de Soavinandriana. Cette semaine, dans le cadre de la visite de la délégation, les deux parties renouvellent l’expérience et travaillent ensemble pour des patients souffrant de cancer, de maladie cardiaque, rénale ou qui nécessitent des soins en neurochirurgie.

Une nouvelle visite de cette équipe étrangère est prévue dans les trois prochains mois.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication