Fêtes de l’Indépendance : Les produits pyrotechniques inondent le marché

Malgré les interdictions, les pétards sont toujours étalés tranquillement sur le marché.
Malgré les interdictions, les pétards sont toujours étalés tranquillement sur le marché.

Pétards réguliers, pétards à grattoir (qui s’allument comme des allumettes), ficelles détonantes, fusées diverses,… les produits pyrotechniques inondent le marché, ce, depuis la mi-mai. L’on peut dire que cette fois-ci encore, ceux qui en sont accros ne seront pas déçus, malgré la hausse d’environ 40% des prix de ces produits. A titre d’exemple, une tige de pétard à mèche qui s’achetait à 50 Ar l’année dernière est maintenant vendue à 80 Ar. Et ils sont généralement visibles du côté d’Analakely, de Tsaralalàna, de Behoririka, d’Antohomadinika, d’Isotry, et dans d’autres endroits. Malgré les interdictions relatives à leur importation ainsi que leur commercialisation sur tout le territoire malgache, ils sont quand même vendus un peu partout à Tana. Peut-on alors dire que leur présence est actuellement tolérée ? En tout cas, la plupart des gens qui ont été interviewés ont affirmé que l’existence de ces produits pyrotechniques sur le marché ne les dérange guère, tant qu’ils seront utilisés seulement à l’occasion des deux jours de la fête de l’Indépendance. Par ailleurs, les autorités compétentes n’ont pas encore donné leur avis sur le sujet. Un silence qui pourrait signifier pour certains que la présence de ces produits sur le territoire malgache est désormais appréciée. Quoi qu’il en soit, certaines sources officielles ont affirmé que les enfants ont besoin de jouer avec des pétards à l’occasion de cette fête de l’Indépendance. Bref, outre les lampions tous les produits marquant l’arrivée du 26 juin sont bel et bien étalés partout.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication