Amoron’i Mania : 277 villages décidés à abandonner la défécation à l’air libre

Depuis la mise en œuvre du programme Fonds d’Appui à l’Assainissement (FAA) par le consortium Ny Tanintsika, Ivom-Pandrosoana, SAF/FJKM Ambositra, 277 villages jouissent de statut « ODF » (Open Defecation Free) ou sans défécation à l’air libre.

Les habitants de ces villages sont plus que convaincus d’abandonner cette mauvaise pratique de la défécation à l’air libre, nous confie un des principaux responsables du consortium. Les membres des communautés sont plus que conscients des impacts négatifs engendrés par la défécation à l’air libre dans la vie sociale. Une pratique malsaine à bannir absolument, reconnaissent unanimement les habitants de ces villages qui ont décidé de respecter les conditions d’hygiène.

Zéro subvention. Pour cette année 2014, le consortium est présent dans 26 communes reparties dans quatre districts : Ambositra, Ambatofinandrahana, Fandriana et Manandriana, en adoptant entre autres le principe de zéro subvention pour la construction des latrines : ce sont les communautés qui se décident à financer leurs latrines pour un engagement durable dans la promotion de l’assainissement. S’y ajoutent le renforcement de l’implication des autorités locales et des institutions locales, le partage et la capitalisation des acquis avec une priorisation des personnes vulnérables et marginalisées.

Approche. Les facilitateurs locaux issus de la communauté et des agents communautaires formés jouent un rôle important. Ils soutiennent les ménages vers l’atteinte de l’objectif de zone sans défécation à l’air libre. Pour rappel, le but est que la population d’Amoron’i Mania jouisse de l’amélioration de l’hygiène, de la santé et de la salubrité de l’environnement. Les acteurs institutionnels et privés œuvrant dans la région seront impliqués et s’engageront de façon durable dans la promotion de l’assainissement de base. Enfin, les approches réussies et innovantes en assainissement et hygiène seront identifiées et vulgarisées.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication