Programme YALI : Sept Malgaches vont rencontrer le Président Obama

Les représentants de Madagascar, pendant leur présentation  officielle hier, à l’Ambassade des Etats-Unis à Andranomena.
Les représentants de Madagascar, pendant leur présentation officielle hier, à l’Ambassade des Etats-Unis à Andranomena.

Ils font partie de la première promotion de Washington Fellowship et ont obtenu une bourse d’études aux Etats-Unis pour devenir des leaders dans leur communauté.

Sept Malgaches et trois Comoriens vont partir aux Etats-Unis avec 500 autres jeunes leaders africains pour assister à une conférence au sommet à la Maison Blanche (à Washington, DC), avec le Président des Etats-Unis, Barack Obama, et d’autres leaders de renommée mondiale. Ils font partie des boursiers invités à participer à la toute première bourse Washington Fellowship dans le cadre du programme Young African Leadership Initiative (YALI), initiative personnelle du Président des Etats-Unis. Un programme qui a pour objectif de donner l’opportunité aux jeunes leaders africains à renforcer leurs capacités, ainsi qu’à assurer leur propre développement professionnel. Ainsi, une fois arrivés en Amérique, ces Washington Fellows vont d’abord suivre des formations pendant six semaines (16 juin au 25 juillet) dans l’une des vingt meilleures universités américaines de leur choix, en fonction de leur secteur. A cette occasion, ils prendront part à un programme académique dans l’un des trois domaines d’études proposés, notamment celui des Affaires et Entrepreneuriat, Engagement Citoyen et Civique, et l’Administration Publique. Et c’est après ces formations qu’ils vont rencontrer le Président des Etats-Unis d’Amérique pendant la conférence qui durera deux jours, notamment les 28 et 30 juillet prochains. Ce n’est pas tout, deux des cinq Malgaches sélectionnés vont rejoindre les 100 boursiers des autres pays d’Afrique pour des stages de suivi qui dureront huit semaines, notamment du 1er aout au 27 septembre.

500 candidats. En fait, l’ouverture du dépôt de candidature pour le programme YALI a commencé depuis la fin de l’année dernière. Après sélection de dossiers et interviews des candidats, seulement ces dix personnes dont les sept Malgaches et les trois Comoriens ont été retenus, sur les 500 candidats issus de Madagascar. Une concurrence coriace. Ceux qui ont été retenus ont déjà fait preuve de leadership dans le secteur public, privé à but non lucratif, une expérience professionnelle significative et une expérience avérée tant dans la conduite que dans la promotion de changements positifs dans leurs organisations, institutions et collectivités. Ainsi, outre leur maitrise parfaite de l’Anglais, leur âge ne dépasse pas les 25 à 35 ans. Après leur retour à leur pays d’origine, ces jeunes leaders africains disposeront de nombreux outils pour soutenir leur travail, à savoir: le Networking (la mise en réseau dans le YALI), le perfectionnement professionnel (possibilité de demander des stages, des mentorats à travers les réseaux, de demander un financement de démarrage pour leur projet, et surtout de servir la communauté (transfert des compétences acquises aux futurs jeunes leaders). Bref, ces représentants de Madagascar ont été officiellement présentés à l’Ambassade des Etats-Unis à Andranomena hier, par le Chargé d’Affaire, Eric Wong. Une occasion pour ce dernier de dire : « Nous sommes fiers de la compétence des jeunes de ce pays. Cela répond parfaitement à la volonté de notre Président de vouloir leur offrir un meilleur avenir ». Les dix Washington Fellows de Madagascar partiront pour l’Amérique le 13 juin prochain.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication