UNICEF : Trente ans au service des enfants à Madagascar

«Beaucoup d’efforts entrepris par l’Unicef n’ont pas abouti à cause de la crise. Mais la situation pourrait s’améliorer avec le contexte actuel », explique le Représentant de l’Unicef à Madagascar, Steven Lauwerier (au centre).
«Beaucoup d’efforts entrepris par l’Unicef n’ont pas abouti à cause de la crise. Mais la situation pourrait s’améliorer avec le contexte actuel », explique le Représentant de l’Unicef à Madagascar, Steven Lauwerier (au centre).

Actuellement, il est difficile de calculer le nombre d’enfants bénéficiaires directs ou indirects des activités de l’Unicef dans tout Madagascar, a-t-on affirmé.

L’Unicef Madagascar célèbre cette année ses trente ans de service en faveur des enfants malgaches. La cérémonie d’ouverture a eu lieu hier à l’hôtel Ibis. Pour rappel, l’Unicef a été présent à Madagascar depuis. Et trente ans après, l’Unicef Madagascar est devenu l’un des plus grands bureaux de l’Unicef dans la région Afrique orientale et australe de par sa taille et ses interventions. Une situation qui a ravi Steven Lauwerier, Représentant de l’Unicef à Madagascar, en affirmant : «30 ans d’intervention à Madagascar, ce sont des millions d’enfants qui ont bénéficié de nos interventions. Notre plus grande récompense est d’avoir contribué à donner un bon départ dans la vie pour de nombreux enfants malgaches, à travers nos interventions dans les domaines de la santé, éducation, nutrition, protection, et eau, hygiène et assainissement ». Et il continue: « Tant que 82 % des enfants malgaches vivent encore dans l’extrême pauvreté, et tant qu’ils ne bénéficient pas encore de leurs droits, nous allons toujours continuer d’intervenir en leur faveur. Mais ce qui est bien, c’est que pendant toutes ces années, beaucoup d’enfants bénéficiaires de nos interventions sont actuellement devenus des adultes responsables. Et j’espère que la conjoncture actuelle permettra à l’Unicef d’avoir des opportunités à toujours plaidoyer en faveur des enfants malgaches».

Un grand spectacle. Cet organisme des Nations unies a toujours œuvré dans des domaines aussi diversifiés que nombreux, surtout en faveur des enfants. A titre d’exemple, c’est l’Unicef qui a introduit avec le ministère de la Santé la campagne de SSME (Santé la Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant) actuellement devenue institutionnelle à Madagascar. Une campagne qui permet à de nombreux femmes et enfants d’avoir accès à la vaccination au moins deux fois par an. Ce, outre la prise en charge des maladies de l’enfant au niveau communautaire. Côté éducation, les activités de l’Unicef sont toujours aussi importantes qu’elles ont joué un rôle clé en terme de coordination des aides en faveur de l’éducation nationale à Madagascar, en travaillant main dans la main avec le ministère de tutelle pour le renforcement du système éducatif malgache. Et cet organe des Nations unies n’a pas non plus ménagé ses efforts pour lutter contre la malnutrition chronique dans le pays en introduisant le pays dans le mouvement Scaling Up Nutrition et la mise en œuvre du plan national de la nutrition. Et plus de 700 réseaux de protection de l’enfant sont maintenant en activité dans tout le pays grâce aux efforts aménagés par l’Unicef, avec l’appui du ministère de la Population. Et à toutes ces activités s’ajoute la lutte que mène l’Unicef contre la défécation à l’air libre, en matière d’hygiène et d’assainissement en eau, avec l’aide du ministère de l’Eau. En somme, de nombreuses activités sont prévues dans le cadre de cette célébration, entre autres, un grand spectacle avec les enfants le 30 août à Antsahamanitra, et le 20 novembre, date du 25e anniversaire de la ratification de la Convention relative aux Droits de l’Enfant.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication