Nutri’Zaza : 36 000 enfants à l’abri de la malnutrition chronique

Des bilans très positifs pour l’entreprise sociale Nutri’Zaza après seulement une année d’existence.

Environ 1,7 millions de repas ont pu être distribués depuis l’année dernière. Mais en même temps, 36 000 enfants sont maintenant à l’abri de la malnutrition chronique. Ces bonnes nouvelles sont les résultats des grands efforts effectués par Nutri’Zaza (dans le cadre du projet NutriMad), pour la lutte contre la malnutrition chronique à Madagascar. Un geste louable, surtout devant le fait qu’un enfant malgache sur deux souffre de la malnutrition chronique. En effet, Nutri’Zaza pérennise les activités menées par le Gret depuis 2002, dans le même domaine. Ainsi, après avoir obtenu des financements venant de l’Union européenne, du ministère français des Affaires étrangères et du développement, des Régions Iles de France et du Nord Pas de Calais, les activités de Nutri’Zaza en faveur des enfants défavorisés ont pu se pérenniser. La création de Nutri’zaza a été permise grâce au soutien du Fonds d’innovation pour le développement (FIND), fonds de dotation du Gret, appuyé par l’Agence française de développement (AFD). Prévenir la malnutrition des jeunes enfants, en passant par la sensibilisation aux bonnes pratiques d’alimentation, d’hygiène et de soins, et par la mise à disposition d’un aliment de complément de qualité et accessible à tous, dans les premières années de l’enfant (6 à 24 mois), telles sont ses principales activités.

193 000 enfants en 2016. Pour rappel, pendant ses 10 ans d’existence, le Gret a développé à Madagascar un aliment de complément accessible aux populations défavorisées, en l’occurrence, Koba Aina. Dans ce sens, 15 millions de repas à travers un réseau original que sont les « Hotelin-jazakely » (restaurants pour bébés), ont pu être distribués. Ainsi, en créant l’entreprise sociale Nutri’zaza (en 2013), le Gret voulait assurer la poursuite de ces activités dans un objectif social et étendre le réseau de 40 à 100 « Hotelin-jazakely » d’ici 2016. Quatre grandes villes ont été principalement concernées, à savoir : Antananarivo, Toamasina, Fianarantsoa et Antsirabe. En somme, en un an, le nombre d’enfants touchés dans le cadre du projet Nutrimad mené par le Gret a augmenté de 44%. « Il s’agit de combiner efficacité, approche sociale, et pérennité. Nous ambitionnons donc de toucher 193 000 enfants en 2016», conclut Mieja Vola Rakotonarivo, directrice de Nutri’zaza. Cette entreprise à vocation sociale vient justement de fêter sa première année d’existence, avec la visite d’ invités de marque, entre autres, le Commissaire Européen en charge du Développement, Andris Piebags, la Secrétaire d’Etat, Annick Girardin.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication