JNN/JMAN à Morondava : La lutte contre la malnutrition chronique sur la bonne voie !

La région Menabe a une grande potentialité en termes de nutrition variée. Cependant, un enfant sur trois y est toujours frappé par la malnutrition chronique, d’où le choix du lieu de la célébration en quelque sorte.
La région Menabe a une grande potentialité en termes de nutrition variée. Cependant, un enfant sur trois y est toujours frappé par la malnutrition chronique, d’où le choix du lieu de la célébration en quelque sorte.

Un carnaval, des animations et des expositions ont marqué la célébration de la JNN et de la JMAN dans la région Menabe, samedi dernier.

Plus d’une centaine de stands sur la nutrition et la santé mère-enfant ont été présents lors de la célébration de la Journée Nationale de la Malnutrition (JNN) co-célébrée avec la Journée Mondiale des Actions en faveur de la Malnutrition (JMAN) samedi dernier, à Morondava, région Menabe. Toutes les branches régionales de l’Office National de la Nutrition y ont en l’occurrence participé. Une preuve affirmant en quelque sorte que la lutte contre le fléau national qu’est la malnutrition chronique n’est pas prise à la légère. Ce, malgré le fait qu’à Madagascar, un enfant sur deux en souffre toujours. Ainsi, le Premier ministre, Kolo Roger, l’un des invités de marque de la célébration, n’a pas manqué d’affirmer son optimisme quant à l’éradication de la malnutrition dans les plus brefs délais dans le pays, sans avoir promis toutefois quelque chose de concret. «L’éradication de la malnutrition fait partie du programme de la IVe République dans la lutte contre la pauvreté, étant donné que la nutrition est un droit pour tous. C’est l’un des grands défis de ce gouvernement. De ce fait, les ministères chargés des Finances et du Budget et celui de l’Economie et Planification vont intégrer dans leur programme des actions en faveur de la lutte contre la malnutrition chronique à Madagascar», dit le Premier ministre.

Respect de l’hygiène. Outre les animations culturelles, la journée donnait également l’occasion à quelques membres du personnel de l’ONN de recevoir des médailles après les tant d’années de service qu’ils ont rendues à l’office. Il en était de même pour quelques mères et enfants qui ont été primés après avoir été qualifiés de bons exemples en matière de nutrition. A noter qu’une conférence-débat sur la malnutrition a eu lieu à la place St-Paul, la veille de la célébration. Trois sujets y ont été débattus, à savoir: l’approche multisectorielle et multi acteurs qui a mis en action l’Office National de la Nutrition (ONN) et ses partenaires; le lancement des actions des 1 000 premiers jours de l’enfant toujours avec la participation de l’ONN, mais également du ministère de la Santé Publique et de l’Unicef; et enfin, les rôles de la société civile dans le renforcement de la nutrition à Madagascar, avec la Plate-forme Hina. Ces événements donnaient également l’occasion aux populations locales de savoir que la lutte contre l’insécurité alimentaire et le respect de l’hygiène sont deux choses inséparables. Sans l’hygiène du corps, de la main, de l’habitat, et du milieu alimentaire, la vulnérabilité du corps humain ne sera jamais écartée. A titre d’exemple, à défaut d’hygiène de la main, le risque des maladies de la main sale est toujours élevé. Ce qui a mis en action Water Aid, avec son engagement dans la lutte contre la défécation à l’air libre. Pour rappel, le thème de la célébration a été pour cette année: «S’investir dans les 1 000 premiers jours de l’enfant pour prévenir la malnutrition chronique».

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication