Manandona : 39 bornes fontaines pour le village


Jacaranda
Le village de Manandona à 15 Km d’Antsirabe.
Le village de Manandona à 15 Km d’Antsirabe.

Grâce au financement de bailleurs de fonds étrangers généreux dont l’Agence de l’eau Artois Picardie, SMAERD, Aquassistance, la Ville de Dunkerque et Fraternité Tout Horizon, la commune rurale de Manandona figure parmi les bénéficiaires d’un grand projet d’adduction d’eau potable. Une association locale, la Fikrifamad a mis en place des infrastructures depuis plusieurs années mais n’a pas réussi à assurer les importants besoins du village. Elle n’a prévu ni entretien ni maintenance, encore moins une bonne gestion au point de rendre difficile la coordination du programme mis en place pour la gestion des infrastructures. De plus, une seule source approvisionne jusqu’à présent le réservoir d’eau alors que des habitants ont autrefois abusé de l’adduction d’eau en se livrant à la pisciculture.

Entraide.    Grâce à la coopération avec Aquassistance, l’entreprise ECAE «Entreprise de Construction et d’Adduction d’Eau » assure actuellement les travaux de mise en place du matériel et de tous les produits nécessaires pour assurer l’approvisionnement du village de Manandona en eau potable. L’entreprise est responsable de la réalisation de toutes les infrastructures. La durée des travaux est fixée à deux mois. D’après le Directeur Général de l’ECAE, Gabriel Rakotozafy, les travaux sont réalisés à 70%. L’espoir existe à travers l’entraide avec le Fokonolona. Aussi, pour faire participer les Fokontany, a-t-on demandé aux Fokonolona résidant aux alentours, de bouger et de travailler ensemble pour identifier l’emplacement de la borne fontaine et ensuite d’assainir les canaux qui conduiront les tuyaux d’adduction d’eau.

Gestion. Il existe cependant quelques fokontany qui négligent leur tour considéré comme infime au point de poser des problèmes dans l’exécution du travail. Les responsables qualifient le comportement de ces fokontany défaillants de blocage du développement. Néanmoins, les travaux avancent. La population attend avec impatience la nouvelle borne fontaine d’approvisionnement en eau potable. 30 bornes fontaines assurent actuellement l’approvisionnement de Manandona. D’après notre enquête, neuf autres sont en prévision. Le but est d’en finir une bonne fois pour toutes avec les longues queues des usagers pour s’approvisionner en eau et pour que chaque ménage assure ses besoins en eau potable. Le projet prévoit aussi une maîtrise de la gestion de l’eau en fixant un tarif de 600 Ariary par M3 ( 1 Euro = 3 222 Ariary) ainsi que l’installation d’un compteur pour couper l’arrivée de l’eau au niveau de la borne fontaine. La Commune de Vinanikarena, à proximité de Manandona, applique déjà le système. On nous a confié qu’aucune gestion n’est efficace au niveau d’un comité de l’eau au point de considérer comme une grande lacune l’existence de ces comités de l’eau.

Réservoir d’eau.    Dans très peu de temps, le village de Manandona dans son ensemble sera approvisionné en eau potable. La capacité du réservoir d’eau a été augmentée. Elle est maintenant de 30 M3. Toujours est –il que la norme requise qui est un débit d’eau de quatre litres par seconde n’est pas encore atteinte.   Seulement une source approvisionne le réservoir d’eau. Le recours cette année à une autre source trouvée au sommet d’une montagne est envisagé pour compléter l’approvisionnement en eau.

Joie. Les habitants que nous avons rencontrés à Manandona ne cachent pas leur joie devant ces travaux d’adduction d’eau. En particulier ceux qui viennent de bénéficier de nouvelles bornes fontaines. Selon Rakotomamonjy Edmond «nos difficultés ont disparu, nous n’allons plus chercher de l’eau loin du village». Rasoarimalala Félicie se rappelle qu’autrefois lorsqu’une source est tarie, elle est obligée de puiser au fond de la source de l’eau boueuse. « Aujourd’hui l’eau potable est à proximité. La population peut travailler et produire car boire de l’eau propre est une garantie de santé».

Andry N.

Share This Post