Vontovorona : Le temps des négociations !

Des manifestations ont toujours eu lieu à Vontovorona hier, en présence des forces de l’ordre.
Des manifestations ont toujours eu lieu à Vontovorona hier, en présence des forces de l’ordre.

La situation évolue quant aux manifestations des étudiants de l’école supérieure de Vontovorona.

Une rencontre a eu lieu entre le Colonel Rakototomahanina Florens, Commandant de la CIRGN, le Président de l’Université d’Antananarivo, Pr Panja Ramanoelina, et le Directeur de l’Ecole supérieure polytechnique de Vontovorona, à la CIRGN Ankadilàlana, hier, en début d’après-midi. C’est pour dire que des négociations sont actuellement en cours, sûrement pour calmer la situation, après les débordements. Une rencontre qui n’a pourtant pas vu la présence des étudiants grévistes, selon nos sources. En effet, celle-ci devrait se passer à Ankatso, dans la matinée, mais le Commandant de CIRGN aurait manqué à l’appel. «Et puisque nos amis ont encore continué leurs manifestations en présence des forces de l’ordre, nous étions contraints de les rejoindre au dernier moment », confie le Président de l’Association des étudiants de Vontovorona, Mahafaly Douzen Randrianirina. Jusqu’à maintenant, aucune information n’a pu être obtenue à l’issue de cette rencontre tripartite. Et le président de l’association des étudiants lui-même n’a pas pu fournir aucun détail sur cette rencontre.

Quoi qu’il en soit, selon toujours leur leader, une certaine forme de colère et de rancœur semble être toujours resentie chez les manifestants, suite aux gestes des forces de l’ordre, en ayant violé la franchise universitaire. «Nous avons même une vidéo montrant les éléments des forces de l’ordre qui ont pillé l’ordinateur portable, les six téléphones portables et les 60 000 Ar de nos amis dans leur maison. Et des étudiants ont même pu identifier ceux qui ont commis l’acte. Mais après enquête, ils ont encore affirmé qu’il n’y a rien eu», témoigne Mahafaly Douzen Randrianirina. En attendant les résolutions, les manifestations ont toujours continué hier matin. Par ailleurs, le Pr Panja Ramanoelina a affirmé que les revendications des manifestants ont été déjà portées devant le ministre de tutelle, et des recherches de solutions sont maintenant en cours. Histoire à suivre.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication