PAM: Développer l’approvisionnement local de produits

PAMLe Programme Alimentaire Mondial (PAM) tient un atelier de réflexion sur les achats locaux auprès des petits producteurs pour mieux orienter ses activités quant aux interventions des différents acteurs du développement rural.

Chaque année, des milliers d’enfants bénéficient d’un repas nutritionnel quotidien qui leur permet d’être assidus à l’école. Car l’insuffisance alimentaire est une des raisons qui dissuade les parents à envoyer leurs enfants à l’école, principalement dans les régions déjà chroniquement victimes de cette insuffisance alimentaire. Le PAM soutient activement, grâce à ses projets, à ce programme de cantine scolaire. Des milliers de repas sont ainsi distribués chaque jour. En moyenne, le PAM achète 3 000 à 4 000 tonnes de produits à Madagascar, cela représente 20% de la nourriture distribuée chaque année. Il s’agit principalement de maïs et de légumes secs. Le PAM s’approvisionne auprès des entreprises commerciales et des groupements de petits agriculteurs des zones en insécurité alimentaire, et veut continuer davantage à développer ces structures d’approvisionnement auprès des petits exploitants agricoles, contribuant ainsi à faire tourner l’économie malgache, car la demande en produits alimentaires de base encourage les petits agriculteurs, en particulier les femmes, à accroître leur production agricole et à devenir des acteurs plus compétitifs sur le marché local tout en améliorant la situation alimentaire des communautés vulnérables. Une enveloppe de 400 000 $ USD a été offerte par la Fondation Howard G Buffett, afin d’accroître cet approvisionnement à travers le renforcement de capacité des associations de petits agriculteurs et de la production agricole.

5 000 agriculteurs. Un atelier de réflexion sur les achats et approvisionnement auprès de petits producteurs locaux a débuté hier, afin de mieux orienter les activités du PAM quant à leur intervention auprès des divers acteurs de développement rural. Le plan consiste à développer des structures professionnelles d’approvisionnement des marchés par les petits exploitants agricoles. Par les achats locaux en cours, le PAM cible environ 1 000 agriculteurs issus d’une dizaine de groupements de petits agriculteurs dans le district d’Amboasary, encadrés par le projet AROPA financé par le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA). L’objectif est d’atteindre 5 000 agriculteurs par an.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication