Journée Internationale de la Jeunesse 2014 : La santé mentale des jeunes comme priorité

L’inauguration officielle de la JIJ en présence de toutes les autorités.
L’inauguration officielle de la JIJ en présence de toutes les autorités.

« La santé mentale des jeunes ». Tel a été le thème de la journée internationale de la jeunesse, (JIJ) dont la célébration nationale s’est déroulée hier, à Ambalavao Tsienimparihy.

Une célébration sous l’égide du ministre de la Jeunesse et des Sports, Jean Anicet Andriamosarisoa et honorée de la présence du Premier ministre et non moins ministre de la Santé Publique, Kolo Roger et quelques membres du gouvernement. Comme la moitié de la population malgache est jeune, Madagascar a choisi cette année comme slogan « Une jeunesse sereine et bien portante, levier du développement ». La problématique sur la santé mentale des jeunes a une dimension mondiale et touche 20% des jeunes adolescents de la planète, la raison pour laquelle, l’ONU a consacré une attention particulière à cette problématique. Il est à signaler que les problèmes de santé mentale, non traités chez les adolescents peuvent avoir des conséquences multiples comme les mauvais résultats scolaires, le chômage, les comportements à risque notamment en matière de santé sexuelle et reproductive, le suicide et bien d’autres.
Acteurs multiples. Comme la JIJ est une grande messe pour les jeunes, la porte-parole de ces derniers a saisi l’occasion pour souhaiter que les retombées des différentes paroles et promesses soient effectives au niveau de leur santé, de leur éducation et de leur emploi. Dans sa prise de parole, le ministre de la Jeunesse et des Sports, le Docteur Jean Anicet Andriamosarisoa a lancé : « Il incombe à chacun de nous d’aller toujours de l’avant dans notre longue marche vers le progrès, et cela commence par vous, chers jeunes, de tirer profit de votre jeunesse, car vous n’êtes pas uniquement les bénéficiaires des actions que l’Etat met en œuvre en votre faveur, mais à la fois les acteurs du développement de notre pays ». Un propos partagé par le Premier ministre que la création d’emploi, la promotion de la jeunesse et du sport figurent parmi les priorités de l’Etat. « Vous êtes des acteurs à part entière au développement de notre pays. Rassemblons nos forces et nos efforts pour atteindre cet objectif » a-t-il souhaité.
Toujours dans le cadre de cette célébration nationale qui s’étalera durant trois jours du 12 au 14 août, plusieurs évènements sont prévus. Trois conférences entre autres sur la santé mentale des jeunes, sur le « life skills » qui devrait aboutir au changement de comportement et sur l’auto-emploi seront organisées avec la participation d’une centaine de jeunes, de parents, de décideur et d’intervenant. La projection du film Dzaomalaza, une formation à la maintenance informatique et des animations sportives et culturelles ont animé cette communion nationale de la jeunesse malgache. Autant le dire que les parents, la famille, l’école, l’Etat et la communauté ont tous leur part de responsabilité dans la protection de la santé mentale des jeunes, mais la meilleure protection de la jeunesse ne viendra que des jeunes eux-mêmes.
T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication