SEMPAMA : Un pas franchi vers la victoire

Jacaranda
Une liste de candidats aux DREN de la part du SEMPAMA a été déjà établie, selon Claude Raharovoatra, Président national du SEMPAMA.
Une liste de candidats aux DREN de la part du SEMPAMA a été déjà établie, selon Claude Raharovoatra, Président national du SEMPAMA.

Le syndicat national des enseignants malgaches est convaincu qu’un vent de changement est en train de circuler.

Enfin! La victoire n’est plus très loin après tant d’années d’attente et une lutte toute autant difficile et compliquée pour le « Sendinkan’ny Mpampianatra sy Mpanabe eto Madagasikara »  ou SEMPAMA. Une assemblée générale dirigée par Claude Raharovoatra, Président National de ce syndicat national des enseignants malgaches a eu lieu dans la salle de conférence du Ministère de l’Education Nationale, jeudi dernier, dont le but a été entre autres, de faire savoir à tous les membres qu’une partie de leurs revendications depuis toujours a été satisfaite. « Auparavant nous ne pouvions même pas accéder dans cette salle quand nous voulions faire ou organiser quelque chose. Mais maintenant, nous y sommes. C’est déjà une grande victoire pour nous. D’ailleurs, l’on vient de nous rappeler que ce ministère est également le notre », confie Claude Raharovoatra. Par ailleurs, ce numéro un du syndicat des enseignants a affirmé que désormais, le SEMPAMA sera considéré comme un partenaire direct du MEN. De ce fait, il a fait savoir que la principale revendication de ce syndicat qui est de mettre en place un système d’éducation malgache répondant aux besoins réels du pays est en bonne voie, sans pour autant dire que la victoire est complètement acquise. « En tant que partenaires directs, nous les syndicalistes et le ministère de tutelle, allons à partir de maintenant, aller dans la même direction et viser un même objectif. Et nous nous sommes même promis de ne pas se rejeter la faute en cas d’échec », poursuit-il.

Appel à candidature. Par contre, le président national du SEMPAMA a reconnu que la revalorisation des enseignants malgaches ne pourra pas être acquise, tant que le phénomène « Fram » n’est pas éradiqué, ou tant que tous les enseignants des établissements publics malgaches ne gagnent pas le salaire qu’ils méritent. Sur ce point, il reste encore au syndicat une longue route à faire. Mais apparemment, l’espoir semble naître chez ses syndicalistes, surtout après avoir su que le MEN leur aurait fait une offre à laquelle ils ne s’y attendaient pas, un appel à candidature pour les postes de Chef Cisco ou de DREN dans tout le pays. «Nous avons toujours entendu partout des désignations de responsables par d’autres responsables, par des phénomènes de clientélisme ou de népotisme. Mais avec ce nouveau régime, il en est autrement », conclut Claude R. Bref, ce SEMPAMA est confiant que désormais, la bonne personne sera à la place qu’il faut dans ce ministère.

Arnaud R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post