Santé mentale : Contribution du Ministère Italien des Affaires Etrangères

Jacaranda

La santé mentale à Madagascar s’avère de caractère difficile si on considère l’absence de recensement systématique relatif aux handicaps et les données épidémiologiques fiables concernant les troubles mentaux. Le nombre exact des malades et des personnes avec handicap et la répartition par type d’handicap mental sont méconnus. Pour l’OMS, environ 1.834.400 personnes ou 10% de la population nationale, présentent au moins un type d’handicap. Par ailleurs, les mesures administratives et juridiques dans le domaine de la santé mentale sont peu connues et mal appliquées, la majeure partie du personnel au niveau périphérique n’est pas formée sur la prise en charge des personnes avec des troubles mentaux, la présence des neuropsychiatres est tellement insuffisante (seulement 13). Les CSB ne disposent pas de stock nécessaire de psycholeptiques, la prise en charge des enfants et des adolescents est pratiquement inexistante. Le problème réside dans le cadre des structures sanitaires publiques manquantes, ou peu efficaces ou bien ne disposant pas de ressources nécessaires. C’est dans ce contexte, que le Ministère Italien des Affaires Etrangères a bien voulu apporter sa contribution dans le projet « Réseau communautaire pour la santé mentale, la prévention et la réhabilitation neuropsychiatrique. » dans la région d’Amoron’i Mania ainsi que la région Vatovavy Fitovinany.

Partenaires. Ce projet qui a débuté en mars 2014 pour prendre fin en février 2017, a été lancé tout dernièrement dans les deux régions bénéficiaires pour intervenir dans 25 communes de la région d’Amoron’i Mania et 45 communes de la région Vatovavy Fitovinany. Les partenaires du projet sont : les diocèses catholiques d’Ambositra, Farafangana, Mananjary, et le foyer des personnes avec Handicap de Tanjomoha (Vohipeno), l’association italienne « l’Avete Fatto a Me ». Les partenaires de mise en œuvre du projet sont l’ONG RTM Volontaires du Monde et l’ONG Akanin’ny Marary. Les partenaires techniques sont le Ministère de la Santé Publique, le Ministère de l’Education Nationale, l’OMS, l’UNICEF

Objectifs. L’objectif général de ce projet « Réseau communautaire pour la santé mentale, la prévention et la réhabilitation neuropsychiatrique » est d’améliorer la qualité de vie et le degré d’inclusion sociale,éducative et d’intégration professionnelle des personnes souffrant de troubles mentaux et neurologiques et de leurs familles. Quant aux objectifs spécifiques, ils sont de renforcer et promouvoir un réseau de prévention, de soins, et réhabilitation psychiatrique et psychosociale à base communautaire, en collaboration avec le système sanitaire public périphérique.Comme l’a souligné madame Annalisa Mansutti de l’ONG RTM et chef de projet, la région d’Amoron’i Mania a déjà bénéficié auparavant, de l’appui de l’Union Européenne dans ce projet et l’appui du Ministère Italien des Affaires Etrangères contribue à la capitalisation et au renforcement des acquis et la région   dispose déjà d’un Centre de Prévention et de Diagnostic en Santé Mentale (CPDSM) fonctionnel. Tandis que à Vatovavy Fitovinany c’est un premier projet.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Telma Fibre Vibe

Share This Post