Travaux Publics : Roland Ratsiraka poursuit sa …route

Le ministre des Travaux Publics est descendu sur le terrain hier à Ambohipo.
Le ministre des Travaux Publics est descendu sur le terrain hier à Ambohipo.

Après Sainte-Marie la semaine dernière, le ministre était hier à Ambohipo.

Les travaux de réhabilitation de la route d’Ambohipo ont débuté hier, alors que ceux d’Ambodimanga Besarety vont se terminer dans une semaine. Deux chantiers mis en œuvre par le Ministère des Travaux Publics (MTP), en partenariat avec la Commune Urbaine d’Antananarivo(CUA). Il s’agit d’un tronçon de 600 m qui a toujours fait l’objet de réclamations de la part des usagers, à cause de son mauvais état. Les travaux consistent d’une part, à un nouveau revêtement de bitume et de béton, et de l’autre, à mettre en place des caniveaux.

Sensibilisation. Homme de terrain, Roland Ratsiraka s’est rendu sur les lieux hier, pour donner le coup d’envoi des travaux. L’occasion pour le ministre des Travaux Publics de mener une campagne de sensibilisation à l’endroit des riverains pour qu’ils ne jettent plus leurs déchets dans les voies d’évacuation des eaux. « Ce tronçon doit être entièrement réhabilité car les travaux d’urgence n’ont pas duré longtemps », a-t-il expliqué. En faisant savoir au passage que le coût des travaux estimé à 100 millions d’ariary est financé sur fonds propre du MTP à travers le FER.

Pillages. Roland Ratsiraka a aussi saisi l’occasion pour lancer un message fort quant à l’impérieuse nécessité de surveiller et de préserver les biens publics contre les vols et autres actes de vandalisme qui « commencent à être un peu trop fréquents ». Et lui de citer le cas d’un pont sur la RN1, qui risque de s’effondrer suite aux vols des buses de soutènement. «Je viens d’en parler au Chef de région, afin qu’il prenne les mesures nécessaires pour mettre fin à ces actes déplorables. Il faut que tout le monde sache à quel point les réparations de ces infrastructures coûtent cher à l’Etat. Alors que le ministère se donne beaucoup de mal pour trouver des financements, il n’est pas tolérable que des individus irresponsables pillent les biens publics ». Le ministre car ces propos sont de lui, de promettre des récompenses à tous ceux qui aident à l’identification et à l’arrestation des auteurs de ces actes de pillage afin qu’ils ne taillent plus la …route.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication