Anthropologie en fête : « Göñon’ambanivôlo II » à Mandritsara

Jacaranda

Anthropomada, la seule université malgache en ligne favorisant l’étude de l’homme en tant que « homme »  sera à Mandritsara pour une grande cérémonie académique du 3 au 6 septembre.

Le but de l’ « Anthropomada » est de rapprocher  l’université de chez soi en n’ayant besoin que d’une connexion internet et d’un ordinateur pour étudier. Un projet qui réunit, étudiants, fonctionnaires de l’Etat, simple opérateur économique et autres personnes intéressées des quatre coins de la Grande Ile. Le projet s’inscrit dans le cadre du système LMD dont l’initiateur est le professeur Mangalaza Eugène avec certains enseignants malgaches et étrangers, il y quelques années compte tenu des problèmes socio-politico-économiques que rencontre le pays. Des problèmes qui ont des impacts directs sur l’avenir des étudiants et chercheurs dans les universités malgaches. Le choix de l’anthropologie est clair puisqu’il s’agit d’une des filières qui n’a pas toujours intéressé les jeunes d’aujourd’hui. Alors que les recherches en anthropologie sont incontournables  pour connaître une société donnée, et les résultats contribuent inévitablement au développement.

Pourquoi « Göñon’ambanivôlo » ? « Göñon’ambanivôlo », transcrit littéralement par « jeune homme de la campagne », nom choisi pour ce festival académique de l’Anthropomada « parce que cela valorise l’identité du malgache dans le milieu traditionnel. Mais aussi, puisque notre domaine d’étude se consacre également à l’anthropologie du quotidien et les pratiques culturelles du malgache ».Mais pour rendre plus « réel » l’étude virtuel, cet évènement, permet aux enseignants et étudiants chercheurs en ligne membres de se connaître et de se côtoyer réellement en vivant d’une certaine manière le monde de la recherche Anthropologique. Cependant, le programme sera chargé de séminaire, de série de soutenance, et clôturé par une grande cérémonie de sortie. Mercredi 3, séminaire sur la méthodologie de recherche. Les 4 et 5, six étudiants en ligne  soutiendront publiquement  leur Mémoire de Master II (Bac+5). Quant à la cérémonie de sortie officielle, elle aura lieu le samedi 6. A noter que cet évènement sera honoré par la ministre de  l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Rasoazananera Marie Monique, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mahafaly Solonandrasana Olivier, les présidents des Universités de Toamasina et de Mahajanga, le colonel Serge Elliot, Chef de la Région de Sofia ainsi que les dirigeants locaux. Et bien évidemment le professeur MANGALAZA Eugène Régis avec les responsables scientifiques du département Anthropologie Sociale et Culturelle en ligne. Mandritsara a été choisi par le département pour ce festival puisque les étudiants de la région sont les plus productifs par rapport aux autres cette année. Mais où se déroulera ce « phénomène en devenir » l’année prochaine ?

BJ.Chirac

Share This Post