EDUCMAD : Le « cloud », un avenir pour l’éducation à Madagascar ?



Jacaranda
Les smarthphones et les tablettes peuvent aussi représenter de bons alliés dans l’éducation et la pédagogie.
Les smarthphones et les tablettes peuvent aussi représenter de bons alliés dans l’éducation et la pédagogie.

Quel avenir pour l’éducation à Madagascar ? Le programme EDUCMAD évoque la question dans le cadre de la célébration de son 10e anniversaire.

EDUCMAD, programme en activité dans le domaine de l’éducation et connu pour son projet médiathèque électronique au profit des lycées malgaches, évoque la question de l’avenir de l’éducation à Madagascar, notamment, face au boom des nouvelles technologies.

Le plan « Education pour tous », lancé par l’UNESCO en 2000 a entraîné un afflux important d’élèves supplémentaires dans tout le système éducatif malgache. Le nombre de candidats au bac a triplé en 10 ans et cette tendance continuera sans doute dans les années à venir, expose-t-il. Parallèlement, les outils numériques se sont développés à une vitesse grand V dans de nombreux pays à travers le monde. Ces dernières années, les smartphones et les tablettes sont accessibles à bas prix. On parle alors d’un véritable tsunami… numérique ! « Les systèmes informatiques, également dans l’éducation, se convertissent au “ cloud ” (nuage) », a-t-il été noté. Le « nuage » indique des services directement accessibles aux utilisateurs, disponibles sur Internet ou sur des serveurs. Tel est le cas pour les cartables numériques, les sites éducatifs, les MOOC (Massive Open Online Courses) qui sont des cours en ligne largement ouverts et massifs dans lesquels les participants, enseignants comme élèves, sont géographiquement dispersés et communiquent uniquement par Internet.

Réflexion. La réflexion suggérée par EDUCMAD est alors de voir si un « nuage éducatif » pourrait résoudre certains problèmes, autant pour les élèves que pour les enseignants et les établissements, pour remédier aux conséquences de l’explosion démographique. Les questions à se poser sont donc de savoir comment les équiper en smartphones et tablettes, et quels services le « nuage » devrait apporter. Quels seraient les impacts pour les élèves, les enseignants et sur l’organisation du système éducatif ? Quelles infrastructures faudrait-il mettre en place et comment rendre ces services accessibles au plus grand nombre ? Ces réflexions qui ouvrent un débat, le public pourra en débattre lors d’une conférence –débat que EDUCMAD organisera le 27 septembre prochain, dans le cadre de la célébration de son 10e anniversaire. Au Live Hôtel Andavamamba à partir de 10h.

Hanitra R.

Share This Post