Cancérologues : Pour la réparation de l’appareil de radiothérapie de Befelatanana

Jacaranda

« 50% des malades du cancer peuvent être guéris, et ¾ des cas peuvent être évités. Ou au moins, la durée de vie peut être allongée s’ils bénéficient efficacement des traitements adéquats ou si la maladie a été dépistée à temps», a confié le Pr Florine Josoa Rafaramino, une spécialiste en oncologie.

Selon les explications, c’est le terme «mourir» qui vient en premier dans la pensée des Malgaches quand ils sont atteints du cancer. «Les compatriotes n’ont pas encore assez de connaissances concernant cette maladie», poursuit-elle. Cependant, il se pourrait que le cancer, même étant multifactoriel, puisse être guéri s’il est bien traité. « Il se pourrait que le patient soit opéré, ou nécessite une évacuation sanitaire, ou seulement traité avec des médicaments. Tout dépend de la gravité de son état. Donc, il faut se faire soigner au lieu de se cacher», poursuit-elle. De ce fait, elle appelle tous les Malgaches présentant des symptômes suspects à se faire dépister au plus vite pour éviter que la situation s’aggrave.

Volonté politique. Et justement, les spécialistes en oncologie ont lancé un message fort à l’endroit des dirigeants afin que l’appareil de radiothérapie de l’hôpital de Befelatanana soit enfin réparé. «Cela nécessite une volonté politique», a-t-on affirmé. Cet appareil avait été opérationnel pour la dernière fois en 2009, a-t-on appris. Et rien que pour le Bunker (son emplacement), l’on aurait besoin d’environ 4 milliards d’Ariary, ce, à l’issue d’un devis effectué en 2010. A titre d’information, l’on enregistre 1 500 nouveaux cas de cancer par an à l’HJRA Ampefiloha. En outre, l’Organisation Mondiale de la Santé et le Centre International de Recherche sur le Cancer affirment que 14 000 nouveaux cas par an sont enregistrés à Madagascar. Toujours au sujet de cette maladie, les 14es journées de la cancérologie auront lieu le 2 octobre prochain à l’Homéopharma Vontovorona, et le lendemain, à Antsirabe. Ces événements donneront à tout le monde l’opportunité de connaître davantage le cancer.

Arnaud R.

Share This Post