Démarche 5S : Vers une amélioration des services à l’HJRA et à l’HUMET

Jacaranda

Les nombres de patients reçus par l’HJRA (Hopital Joseph Ravoahangy Andrianavalona) et l’HUMET (Hôpital universitaire mère-enfant Tsaralalàna) tendent à la hausse. Les malades se ruent vers ces hôpitaux grâce à l’amélioration de la qualité de service, d’après les explications. « L’approche 5S lancée en 2007 a permis une amélioration de la qualité de travail et de la productivité du personnel. Cette approche a été initiée par la société Toyota, et est aujourd’hui appliquée dans le secteur de la santé, avec l’appui de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale). L’objectif est que la population ait confiance à l’hôpital », a soutenu Hanta Rakotomena, personne-ressource en qualité et management, au sein du ministère de la Santé publique. En effet, une visite a été faite la semaine dernière par les représentants de la JICA, pour constater l’évolution des résultats de l’approche 5S, à l’HJRA et à l’HUMET.

Accélération. La démarche 5S consiste à respecter cinq protocoles : trier, systématiser, nettoyer, standardiser et pérenniser. Ces actions semblent simples, mais leurs résultats sont déterminants, selon Heritiana Randrianjafinipanana, directeur adjoint technique, au sein de l’HUMET. En effet, suite à l’adoption de l’approche 5S, cet hôpital mère-enfant accueille 4000 patients par an, et en refuse 700, faute de capacité d’accueil. « Avant l’application des 5S, nous n’avions reçus que 3 500 malades par an. Il faut croire que les patients font de plus en plus confiance à cet hôpital, s’ils préféraient les cliniques privées, auparavant », a affirmé Heritiana Randrianjafinipanana. Du côté de la HJRA, les améliorations sont également visibles pour les services qui ont accepté d’adopter la démarche 5S. « Nous avons remarqué que les tâches s’exécutent plus vite et les résultats sont meilleurs, avec l’application des 5S. Nous nous efforçons aujourd’hui de faire adopter ce concept, dans tous les services de l’HJRA pour généraliser le changement », a affirmé Rondrotiana Andriamose, surveillante chef au sein de l’HJRA. A noter que la démarche 5S est déjà appliquée dans 12 régions de Madagascar.

Antsa R.

Share This Post