Santé : Montée en flèche du nombre des diabétiques

Jacaranda

Beaucoup de Malgaches ne savent pas encore s’ils sont diabétiques ou pas. Or, si la maladie n’est pas traitée à temps, le décès n’est pas à écarter.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le taux de prévalence du diabète à Madagascar est de 3 %. Autrement dit, les 600 000 de la population malgache sont diabétiques. Mais selon le Dr Séraphine Feziny, responsable du dispensaire Ekar Antanimena, des études qui ont été effectuées auprès des centres de dépistage montrent que dans le pays, ce taux avoisine les 8 % à l’heure actuelle. Cependant, seulement 28 000 d’entre eux suivent des traitements auprès des centres de santé. Ces statistiques ont été obtenues à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre le diabète, vendredi dernier. Et c’était à ce même jour que ledit dispensaire a marqué l’ouverture officielle de sa campagne de dépistage et de traitement du diabète pour cette année. Celle-ci a une durée d’un mois, depuis le 3 jusqu’au 28 novembre prochain, dont les principales activités sont entre autres: vérification du taux de glycémie, consultations gratuites, dépistages d’autres maladies pouvant être en relation avec la circulation du sang, distribution de spiruline, sensibilisation de la population sur la prévention du diabète,…

En effet, selon les explications, durant les deux premières semaines de la campagne, environ 80 personnes par jour y étaient venues pour un dépistage et traitement du diabète. « Cela intéresse beaucoup de gens. Il y en a même ceux qui viennent à 5 h du matin. Et il est fort probable que pendant les deux semaines restantes, cet effectif connaisse une hausse. Toutefois, il faut quand même souligner que sur 75 personnes reçues, 30 à 40 d’entre elles montrent des symptômes du diabète », renchérit le Dr Séraphine F.

3 mois. Parallèlement à cela, l’Association Malgache contre le Diabète (AMADIA) a également organisé une campagne de dépistage gratuit du diabète, samedi dernier, devant le stade municipal de Mahamasina. « Environ 400 personnes ont d’abord effectué une marche autour du lac Anosy pour montrer à tout le monde que la marche est nécessaire pour la santé, et que le diabète existe réellement ». Malgré la réticence des Malgaches, il est à noter que le diabète est une maladie qui ne devrait pas être prise à la légère. Selon le Dr Haja Ramamonjisoa, Directeur des opérations auprès de l’AMADIA, dans la plupart des cas, cette maladie est la première cause de la cécité, de l’insuffisance rénale, de la maladie du cœur et des artères, ainsi que de l’amputation. « Un individu peut être diabétique s’il a toujours soif, s’il boit beaucoup d’eau, s’il est gourmand, s’il urine très souvent, alors qu’il ne cesse de maigrir », conclut-il. A souligner que la plus jeune diabétique traitée par cette association était âgée de 8 mois au début de son traitement. Maintenant, celle-ci a 3 ans. Quant à la plus vieille, elle a actuellement 94 ans.

Arnaud R.

Share This Post