Peste : Fausse alerte à l’EPP 67ha

Jacaranda

Hier, un des élèves de l’Ecole Primaire Publique des 67ha Nord-Est a été suspecté d’avoir eu la peste. Selon les explications, celui-ci serait un des membres de la famille de la femme décédée il y a quelques jours, la présumée victime de la peste. Selon nos sources, l’enfant a eu des ganglions sous les aisselles, source d’un vent de panique. Mais après avoir été examiné dans un centre de santé de base, ce ganglion aurait été provoqué par une plaie sur le bras de l’enfant. Ouf! « C’est une fausse alerte», précise-t-on.

Quoi qu’il en soit, des mesures de prévention ont été prises au sein de cette Epp, et même dans le « fokontany » des 67ha N.E: large distribution de médicaments, désinfection des différentes infrastructures, y compris les lieux d’habitation. En effet, le « fokontany » en question est l’un des limitrophes d’Ankasina, là ou le décès suspect a eu lieu. Or, selon le Président de ce « fokontany », la plupart des élèves de cette école proviennent de ce lieu où la peste a frappé, mais également d’Andohatapenaka. C’est la raison d’être des mesures préventives. En tout cas, cette histoire d’épidémie de peste a certainement créé une psychose chez les Tananariviens, surtout que l’insalubrité a tendance à  n’etre toujours pas vaincue. Et à tout cela s’ajoute l’arrivée de la saison de pluies.

Arnaud R.

Share This Post