UNFPA: Implication des leaders traditionnels dans la réduction de la mortalité maternelle

Jacaranda

L’atelier à l’endroit des leaders traditionnels et des chefs coutumiers quant à leur rôle dans la Campagne d’accélération pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile à Madagascar s’est tenu hier au Motel Anosy. La Carmma a été lancée par l’Union Africaine et soutenue par l’UNFPA depuis 5 ans.

Donner une vie et perdre la sienne. Quelle autre preuve d’amour que de se sacrifier pour son propre enfant. Ainsi dit, cela paraît noble, sauf que cette réalité qui touche 10 femmes par jour à Madagascar, 450 femmes en Afrique, est une tragédie. Donner la vie et en mourir, c’est souvent une fatalité qui peut être évitée. Car en grande majorité, ces complications pourraient être prises en charge et traitées à temps, pour sauver la vie de la mère. Sauf qu’encore faut-il que l’accouchement se fasse dans de bonnes conditions sanitaires, et en présence de professionnels de la santé. Dans les contrées reculées de Madagascar, les infrastructures routières impraticables et les centres de santé inexistants contribuent à enlever des vies, surtout lorsque l’accouchement est compliqué. Dans la plupart des cas, c’est une matrone qui fait accoucher la femme enceinte. Tout se passe bien s’il n’y pas de complications, mais n’ayant pas toutes les compétences nécessaires pour gérer un accouchement compliqué, ce dernier pourrait être dangereux pour la femme. L’autre grande réalité à Madagascar, c’est l’aspect purement culturel. Et c’est à ce titre que le programme de formation des leaders traditionnels et chefs coutumiers dans le cadre de la campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile trouve tout son intérêt.

Influents. Hier, les représentants des leaders traditionnels et des chefs coutumiers des 22 régions du pays se sont réunis au Motel Anosy. Cet atelier fait suite au symposium national qui a eu lieu à Mahajanga en avril dernier, durant lequel les leaders traditionnels et chefs coutumiers se sont engagés à mener des actions concrètes pour combattre la mortalité maternelle et néonatale à Madagascar. Fortement influents dans leurs communautés respectives, ils peuvent contribuer à lever les barrières socioculturelles et les tabous, ainsi aider à réduire considérablement le taux de mortalité maternelle dans le pays.

Anjara Rasoanaivo

Telma Fibre Vibe

Share This Post