ENSOMD : Investir dans les jeunes pour qu’ils deviennent des agents de développement

Jacaranda

La Direction de la Planification Globale (DPG) de la Direction Générale de l’Économie au sein du Ministère de l’Économie et de la Planification (MEP) a mené des études approfondies de l’Enquête Nationale pour le Suivi de l’OMD. Dans la région Atsinanana, trois grands défis ont été rapportés.

Des jeunes qui prennent en main leur avenir, ce sont des jeunes qui peuvent contribuer au développement du pays. Encore faut-il leur donner tous les outils nécessaires pour y arriver. Investir dans les jeunes est donc un investissement judicieux qui peut faire d’une grande majorité de la population une force de développement. Les résultats de l’ENSOMD de la région Atsinanana confirme cette théorie. En renforçant les programmes de santé pour répondre aux besoins des populations, les enfants peuvent devenir des adultes en bonne santé qui contribueront de manière plus significative à la croissance économique. L’éducation permet aux jeunes d’acquérir des compétences pour occuper des emplois qualifiés dans une économie en mutation. Grâce à ces investissements, on pourrait développer une main d’œuvre bien équipée pour faire face aux nouvelles opportunités produites des politiques économiques.

Défis. Trois principaux domaines d’investissement soutiennent les besoins des jeunes : le renforcement des programmes de santé, car une bonne santé garantit plus de productivités. Les programmes de santé publique contribuent à prévenir les problèmes de santé qui peuvent nuire à la performance d’une personne à l’école et au travail. Une bonne nutrition, en particulier pendant les 1000 premiers jours de vie, favorise le développement du corps et du cerveau favorisant ainsi de meilleures capacités intellectuelles. Elargissement des possibilités d’éducation, car l’amélioration de la qualité de l’enseignement et l’achèvement de la scolarité permettent aux jeunes d’acquérir les capacités dont ils ont besoin pour accéder à un emploi dans le secteur formel. Et la création d’emplois pour absorber les nombreux jeunes qui entrent dans le marché du travail.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post