CHU de Toamasina : Doté d’un nouvel incinérateur par Ambatovy

Jacaranda
La nouvelle unité d’incinération a été inaugurée, hier, à Analakininina Toamasina.
La nouvelle unité d’incinération a été inaugurée, hier, à Analakininina Toamasina.

Les déchets hospitaliers représentent de véritables dangers, tant pour les personnes que pour l’environnement. Leur élimination doit se faire avec précaution.

 Le centre hospitalier universitaire (CHU) de Toamasina, plus communément appelé « Hôpitaly Be », vient d’être doté d’un nouvel incinérateur de déchets hospitaliers, en remplacement de son ancienne unité d’incinération, à l’arrêt depuis plusieurs années. Ce nouveau matériel a été acquis et mis en place dans le cadre du projet de gestion des déchets baptisé « Tamadio », l’un des projets financés par le Fonds d’Investissement Social (FIS) d’Ambatovy, mis en place en 2012 et destiné à financer des projets sociaux et d’infrastructures dans les zones d’intervention de la compagnie.

A l’huile ! Le nouvel incinérateur, multi-carburant, fonctionne avec tous types de combustibles et de carburants tels l’essence, le pétrole et le gasoil, mais aussi le bois, le charbon et même l’huile alimentaire. Ayant une capacité d’incinération de 400kg par jour, le matériel qui ne nécessite pas l’usage de l’électricité, est une version améliorée d’une conception originale déjà mise en place dans de nombreux pays par des organisations diverses dont l’Organisation Mondiale de la Santé, Médecins sans Frontières, UNICEF, etc. Sa mise en place permettra à ce centre hospitalier qui compte actuellement 400 lits, d’améliorer la gestion de ses 400 kg de déchets par jour, incluant les DASRI (Déchets liés aux Activités de Soins à Risques Infectieux) qui nécessitent des traitements spécifiques. Ces déchets, ainsi que l’ensemble des déchets de l’hôpital, peuvent désormais être incinérés à plus de 1000°C et évite tout risque sur la santé des patients, celle du personnel hospitalier et de la communauté environnante.

Equipements d’accompagnement. Outre l’incinérateur, l’«Hôpitaly Be » a également bénéficié d’une formation de son personnel sur l’utilisation et la maintenance du nouveau matériel. D’autres équipements ont, par ailleurs, accompagné celui-ci, dont des outillages pour la collecte des déchets et des matériels permettant la manipulation de l’incinérateur dans les meilleures conditions et en toute sécurité. Cette nouvelle unité d’incinération fait ainsi partie des 16 projets actuellement financés par le FIS d’Ambatovy. Ce fonds, rappelons-le est de l’ordre de 25 millions de dollars et a déjà permis de financer, entre autres, les travaux de rénovation du marché « Bazary Be » à Toamasina, les projets de gestion des déchets à Toamasina et Moramanga, ou encore le projet ferme avicole dans les communes longeant le pipeline.

Hanitra R.

Blueline Air Fiber

Share This Post