MEN : 10 000 enseignants à recruter de nouveau pour cette année

Todisoa Andriamanampy, DG de l’Education Fondamentale et de l’Alphabétisation au sein du ministère de l’Education Nationale.
Todisoa Andriamanampy, DG de l’Education Fondamentale et de l’Alphabétisation au sein du ministère de l’Education Nationale.

La nouvelle année apporte de bonnes résolutions, du moins pour le Ministère de l’Education Nationale. En ce début d’année, alors que 10 000 enseignants Fram seront recrutés et deviendront enfin des fonctionnaires, 10 000 autres pourront espérer le devenir également courant 2015.

Nouvelle année, nouveaux espoirs. Il y a ceux qui croient au changement, ceux qui essaient de changer, et ceux qui ne changent rien. En tout cas, dans le domaine de l’enseignement général à Madagascar, les changements ont commencé à opérer depuis l’année scolaire 2014-2015. Ainsi, en ce début d’année, les enseignants Fram recrutés recevront bientôt leurs postes. Une bien bonne nouvelle pour ces 10 000 nouveaux fonctionnaires, qui voient enfin leurs vies se stabiliser au bout de plusieurs années de travail et de persévérance. « L’objectif du ministère de l’Education Nationale est de recruter les 75 000 enseignants Fram. Mais il faut y aller pas à pas », explique le Directeur Général de l’Education Fondamentale et de l’Alphabétisation au sein même du ministère, Todisoa Andriamampandry. Ainsi, 10 000 autres enseignants Fram seront recrutés et deviendront eux aussi des fonctionnaires pour cette nouvelle année. Le dynamisme et la motivation, mais surtout 5 années d’expériences et un âge de moins de 45 ans, sont les critères de sélection pour ce recrutement.

Orientation. Plusieurs réunions de travail entre les équipes techniques et les directeurs, et plus de rapports pour être plus réguliers et pour qu’il n’y ait pas trop de fossé entre la réalité et ce qui est planifié, telle est la nouvelle méthodologie appliquée par le DG de l’Education Fondamentale et de l’Alphabétisation, Todisoa Andriamampandry. A cela s’ajoutent la rigueur et la persévérance pour tous les employés. Mais la discipline interne ne suffit pas pour améliorer les performances du ministère, puisque le secteur de l’éducation reste un grand défi loin d’être satisfaisant, malgré les indicateurs que donnent les statistiques. Ainsi, une grande réforme est aussi apportée par cette nouvelle année scolaire, celle d’orienter les élèves dès leur plus jeune âge grâce à un guide qui sera disponible dès cette année. Cela permettra aux élèves de choisir très tôt leurs chemins, ainsi de ne pas gaspiller des années à suivre des études qui ne leur serviront même pas, faute de connaître ce qu’ils veulent réellement exercer comme métier.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication