Montée des eaux : Antananarivo, en alerte jaune

La CUA se veut rassurante auprès de la population, malgré la montée des eaux et des rivières.
La CUA se veut rassurante auprès de la population, malgré la montée des eaux et des rivières.

Avec les pluies torrentielles de ces derniers jours, les rivières autour et à travers Antananarivo grossissent à vue d’œil. L’Apipa annonce la ville en alerte jaune.

Antananarivo sous alerte jaune. En d’autres termes, Antananarivo et toutes ses périphéries sont menacées d’inondation. Selon le dernier bulletin de l’Apipa (Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo) en date d’hier, à l’échelle d’Anosizato, le niveau de la rivière Ikopa est de 2,60m. En seulement 24h, le niveau a augmenté de 0,75m et continuera d’augmenter dans les prochaines heures. Pourtant, la cote d’alerte de menace de danger à cette station est de 3,00 m. C’est dire que si les pluies torrentielles continuent de tomber, la digue risque de rompre, et la ville d’Antananarivo se noierait. A Bevomanga, le niveau actuel de l’Ikopa est de 4,10 m, alors que la cote d’alerte de danger déclaré est de 4,50 m. De quoi angoisser lorsque l’on sait que le niveau de l’eau a monté de 0,70 m en 24h et qu’il continuera de monter dans les heures qui suivent. A Ampitatafika, le niveau de Sisaony est de 2,23 m. Et bien qu’il ait baissé, il y a toujours des risques car il peut monter dans les heures qui suivent. Enfin, pour la rivière Imamba, à Ambohidroa, le niveau a monté de 0,44 m en 24h. A ce jour, 3 « fokontany » sont inondés : Ankazotoho, Antandrokomby et Ambodivona à Anosizato Andrefana, dans le district d’Antananarivo Atsimondrano.

Appel général. La Commune Urbaine d’Antananarivo a donc fait un appel général à tout un chacun, en cette saison. Un poste de coordination a été mis en place pour faire face à toute éventualité. Cela concerne le BNGRC, Corps de Protection Civile, les pompiers, la CUA, la Région, mais aussi la Croix-Rouge Malagasy, ou encore les agences des Nations Unies. Ce poste de coordination recueille ainsi toutes les informations concernant les inondations et coordonne toutes les aides. D’ailleurs, les citoyens sont sollicités à partager les informations nécessaires et utiles grâce au numéro vert 118. Il en est de même pour les « fokontany » et les quartiers, ainsi que les communes, qui restent en contact avec ce poste de coordination afin de répondre au plus vite aux éventuels accidents liés à cette montée des eaux.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication