Météo : Bansi s’intensifie mais s’éloigne, une autre perturbation, à surveiller

Bansi, désormais devenu cyclone tropical intense, prend le large, mais un autre système dans le Canal de Mozambique, pourrait rapidement devenir une menace.
Bansi, désormais devenu cyclone tropical intense, prend le large, mais un autre système dans le Canal de Mozambique, pourrait rapidement devenir une menace.

L’alerte lancée dans le bulletin hydrologique de l’APIPA est maintenant de niveau jaune, signifiant menace de danger.

Après les pluies torrentielles d’hier, Antananarivo n’a pas encore tout vu sachant qu’une perturbation qui se trouve dans le Canal de Mozambique pourrait évoluer vers un cyclone si elle venait à s’intensifier. Pour le moment, Bansi qui se trouve au large de la côte opposée, dans l’Océan Indien, représente moins un danger pour la Grande île et continue de s’éloigner de Madagascar. Se trouvant à 750km de l’île Sainte Marie, hier, Bansi, tempête tropicale qui menaçait l’île Maurice et la Réunion s’est intensifiée et est classée cyclone tropical, puis en cyclone tropical intense, hier en milieu de journée. Il  poursuit sa route vers l’est-sud-est et inquiète davantage les deux îles voisines. D’après la localisation et la progression de ce cyclone, Maurice est plus exposée actuellement. L’île est placée en alerte cyclonique depuis hier matin tandis que la Réunion est en alerte pré-cyclonique.

Alerte Jaune. A Madagascar, les attentions se focalisent tant sur l’évolution des météores que sur les niveaux des rivières Ikopa, Sisaony et Mamba. Selon le bulletin hydrologique de l’Autorité pour la protection contre l’inondation de la plaine d’Antananarivo (APIPA), l’alerte est de niveau jaune depuis hier. Le niveau de l’Ikopa est de 1,65 à l’échelle d’Anosizato et a baissé de 0,15 m en 24 heures. Il continuera sans doute à baisser, a-t-il noté. A la station de Bevomanga, le niveau de l’Ikopa est de 4,30 m et a baissé de 0,22 m en 24 heures. Ici aussi, la tendance est à la baisse durant les 12 prochaines heures. Notons que la cote d’alerte de menace de danger à cette station est de 4,00 m. Elle a ainsi déjà été dépassée. La rivière Sisaony, à l’échelle d’Ampitatafika, le niveau est de 0,86 m et a baissé de 0,08 m en 24 heures. Il continuera également à baisser durant les 12 prochaines heures. Et enfin, la rivière Mamba, à l’échelle d’Ambohidroa, le niveau est de 1248,44 m et a baissé de 0,09 m en 24 heures.

En dépit de cette baisse des niveaux des eaux observés dans les quatre stations, les situations des sinistrés d’Antananarivo et des environs est restée quasi-stationnaire dans la mesure où les personnes et familles déplacées n’ont pas encore pu retourner dans leurs habitations inondées.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication