Analakely : 26 juin en photos, depuis l’Indépendance en 1960 à nos jours


Bmoi

Jacaranda
Les visiteurs sont très intéressés par l’exposition. (photo Yvon Ram)
Les visiteurs sont très intéressés par l’exposition. (photo Yvon Ram)

Le 26 juin à travers les années de célébration depuis 1960, tel est le thème de l’exposition ouverte au grand public sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely. 

La ville se pare déjà de ses tenues de fête. Aux couleurs du drapeau national, et dans une ambiance fortement festive, Analakely est prête. Cette année, elle innove, en proposant une grande exposition sur l’histoire de Madagascar, particulièrement de l’Indépendance et du 26 juin. Un historique qui montre les relations diplomatiques de Madagascar depuis la colonisation jusqu’à l’Indépendance, en passant par les traités d’amitié, les traités commerciaux avec les autres pays et toutes les étapes historiques qui ont mené à l’Indépendance. Les photos en noir et blanc, dont une grande partie fournie par les archives de l’ANTA, attirent les passants. Des étudiants, des élèves, des badauds et tout simplement des citoyens curieux et intéressés par l’histoire de leur pays. Les photos montrent des personnalités historiques, des clichés pris durant des moments-clés de l’histoire de Madagascar. Mais aussi des informations autour du 26 juin, comme le portrait et le nom de celui qui a créé le drapeau malgache, ou encore les notes de l’hymne national… autant de détails en photos qui apportent beaucoup dans la culture générale malgache. Ainsi que plusieurs clichés qui montrent les défilés militaires durant ces années d’Indépendance : d’abord  à Analakely, sur l’Avenue, puis à Mahamasina.

Initiative louable.  Les visiteurs sont conquis. Cette initiative est louable, notamment parce qu’aucun autre espace ne propose ce genre d’exposition et de visites, mais aussi parce que ces photos ont de la valeur. Le 26 juin est une date chargée d’histoire, et les protagonistes ont leur place dans chaque célébration : politique, économique, sociale… Pour le public, c’est à la fois une découverte et une illustration de ce que l’on sait déjà. Ainsi, entre ventes à la sauvette et embouteillages monstres, on peut prendre le temps de s’arrêter un moment et d’apprécier cette célébration du 26 juin depuis 1960.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post