Energie : La compagnie américaine Symbion s’installe pour réduire les coûts de production


Le D.G de la Jirama, Nestor Razafindoriaka, et le PDG de Synbion Power croient tous les deux en l’avenir de ce partenariat pour une énergie suffisante et accessible.
Le D.G de la Jirama, Nestor Razafindoriaka, et le PDG de Synbion Power croient tous les deux en l’avenir de ce partenariat pour une énergie suffisante et accessible.

La solution Symbion Power pourrait être finalement la bonne pour permettre à la Jirama de retrouver une compétitivité et de satisfaire les besoins des usagers.

De 35 cents à 40 cents le KWh actuellement, le coût de production de la Jirama descendra à 16 cents le KWh. C’est l’un des effets immédiats que provoquera le partenariat entre la JIRAMA et la compagnie d’électricité américaine Symbion Power. Un partenariat qui redonnera de la puissance à la JIRAMA dont on connaît la situation de perte vécue pendant de nombreuses années.

Concession. Pour commencer ce partenariat dont la durée sera déterminée en fonction des besoins de la partie malgache, Symbion Power va commencer par la concession de la centrale électrique à fuel lourd de Mandroseza. Une centrale qui, rappelons-le, a été construite par la société finlandaise Wartsilla pour produire 40 MW en 2008, mais qui, pour des problèmes d’acquisition de pièces de rechange, ne produit aujourd’hui que 5 MW. Obligeant ainsi la JIRAMA à recourir à de coûteux groupes électrogènes à gas-oil, pour combler les 35 MW manquants. « La réhabilitation de la centrale thermique de Mandroseza qui fonctionnera alors à 100 % au fuel lourd permettra à la JIRAMA de réaliser des économies substantielles estimées à 45 % et Antananarivo disposera alors de plus d’électricité à un coût bien inférieur à celui d’aujourd’hui. Dès la première année d’exploitation de cette centrale thermique à fuel lourd par Symbion Power, la JIRAMA pourra réaliser environ 146 milliards d’ariary d’économie.

Power Africa. Selon Paul Hinks, PDG de Symbion Power, cette initiative entre dans le cadre du programme américain Power Africa destiné à faciliter l’accès à l’électricité des pays africains. Le projet a été évoqué par le Président malgache Hery Rajaonarimampianina et le PDG de Symbion Power en août 2014. « Symbion Power n’est pas là pour faire de grande bénéfices mais pour aider le gouvernement malgache et la JIRAMA à améliorer la production énergétique et à réduire les coûts d’accès à l’électricité ». La preuve, contrairement au système actuel de fourniture d’électricité où la JIRAMA paie le carburant en plus des prix de l’énergie, Symbion Power, pour sa part, prend en charge les prix du fuel oil. La seule condition, c’est que la JIRAMA doit acheter l’électricité à Symbion Power avec ce prix de 16 cents le KWh. Un prix qui, à défaut de réduire les prix aux consommateurs, permettra à l’Etat de dépenser moins pour la subvention de l’électricité. A noter que la réhabilitation de la centrale de Mandroseza se fera par étape de 10 MW par mois. Une fois le contrat signé, la commande des pièces détachées commencera en vue des travaux de réhabilitation.

Tsimiroro. Mais ce partenariat JIRAMA – Symbion Power ne se limitera pas à Mandroseza. Paul Hinks a annoncé hier un autre projet de plus grande envergure. Il s’agit, en l’occurrence de la construction d’une nouvelle centrale électrique à fuel lourd à Tsimiroro, avec un réseau de transmission. Là encore, le gain en coût de production sera considérable puisque le principe est d’utiliser le fuel lourd produit localement par Madagascar Oil, au lieu d’en importer et de supporter ainsi des coûts d’achat élevés. Par ailleurs, le réseau de transmission à haute tension d’une longueur de 300 kilomètres entre Tsimiroro et Antananarivo servira de catalyseur pour l’électrification des localités situées dans ses zones de passage. En somme, le projet Symbion Power est un élément important pour l’atteinte de l’objectif, électricité pour tous et à un prix accessible. En effet, Symbion Power va également investir dans le domaine de l’énergie renouvelable. Ainsi, des petites centrales biomasses seront construites dans certaines régions comme Antsiranana, Mahajanga, Nosy-Be, Sainte Marie. D’autres régions bénéficieront pour leur part de centrales solaires. L’objectif étant encore et toujours de réduire les coûts de production.

Emplois. Par ailleurs, contrairement à ce que certains ont tendance à faire croire, l’entrée en lice de Symbion ne remettra pas en cause les emplois au sein de la JIRAMA. « Ce ne sont que des rumeurs puisque, au contraire, ce projet créera beaucoup d’emplois », a expliqué le DG de la JIRAMA, Nestor Razafindoriaka. Le projet de centrales biomasses sera par exemple couplé avec la production de bambous sur des milliers d’hectares, avec ce que cela suppose de création d’activités génératrices de revenus dans les zones concernées.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Vous n’avez pas tort, néanmoins, je ne dis pas qu’il faut « tout » privatiser. Mais dans le cas de la JIRAMA, c’est la seule solution à nos problèmes.

  2. regarde le solima, rien n’a marché. nous, les malgaches sont des tiakely, fetsy, il faut privatiser tout.

  3. Pourquoi Tuléar et sa région ne sont pas mentionnés comme bénéficiaire de la future centrale de Tsimiroro et sa production de fuel lourd alors que celle ci se trouve dans sa province; et Tuléar subit autant de délestage que Tanà???

  4. Tout est là mensonge quand la population est appauvrie et l’état est volontairement affaibli. Le champ est laissé aux étrangers sans bouger la pouce pour les siens. Quand on ne donne pas de levier aux travailleurs au profit des dirigeants opportunistes!

  5. bienvenu à tous les vazahas innovateurs pour des projets de ce type,
    le pays se redressera que comme ça
    mais surtout ne jamais laisser la gestion aux gentils malgaches ,
    sinon c’est la faillite ……………

  6. Beaucoup de protestations sur ce contrat de concession, pourtant, cela s’avère être une bonne alternative. Et si en plus, le coût sera réduit, c’est une bonne nouvelle pour le peuple.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.