Rotaract : Circoncision collective pour 1000 enfants à Tana

Le RC Amontana est composé environ de 15 membres, tous des jeunes très actifs.
Le RC Amontana est composé environ de 15 membres, tous des jeunes très actifs.

Au total, 1000 enfants feront l’objet d’une circoncision collective gratuite à Tana. Ceci, à travers l’action sociale menée par le Rotaract Club Amontana, sous le parrainage du Rotary Club Tsimbaroa, sans rien demander en retour. Une œuvre sociale dont le but est de se mettre au chevet des parents qui ne peuvent avoir recours aux méthodes modernes non moins onéreuses, dont la circoncision à l’américaine. Chaque enfant a également bénéficié d’un pack composé de plusieurs types de jouets, et un «malabary», après l’intervention. « Nous recevons à peu près trois campagnes de circoncision collective par année. Celles-ci ciblent environ 1000 enfants au total. Et cette action du RC Amontana tombe à pic car elle donne l’opportunité aux retardataires de bénéficier à leur tour de ces circoncisions collectives », explique Thomas Rakotonirina, président du « Fokontany » Ambatokaranana. Dans la matinée du samedi dernier, 25 enfants issus dudit « fokontany » ont fait l’objet d’une circoncision de masse, l’œuvre sociale du RC Amontana. « Ce n’est pas la seule activité que nous avons effectuée dans la capitale, avec l’appui du Rotary Club Tsimbaroa. Faut-il alors rappeler que nous avions déjà permis aux enfants du SOS Village d’enfants des activités de divertissement ? », confie Dama Andrianarisedo, président du RC Amontana.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Les malgaches parlent de la circoncision comme une tradition culturelle, or comme chacun sait, ce rite vient du judaïsme qui s’est ensuite propagé aux musulmans. Cet acte de mutilation délibéré sur de jeunes enfants qui n’ont rien demandé à personne est donc d’origine islamique pour Madagascar, il n’a donc rien à voir avec les ancêtres malgaches et les traditions malgaches. C’est un rite qui a été imposé par un peuple et une religion étrangère et que par soumission les malgaches continuent de pratiquer, sans même se poser des questions sur les conséquences, psychologiques, sexuelles et sociales d’une telle pratique. Dieu nous a faits parfaits, car lui même l’est donc si le prépuce est recouvert, c’est qu’il y a d’excellentes raisons, physiques et sexuelles, il suffit de se la poser et amputer le libre choix à des petits garçons, qui pourraient attendre l’adolescence pour décider eux mêmes de leur corps me semble du même ordre que l’excision des petites filles encore pratiquée dans certains pays d’Afrique.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.