Polio : 6,3 milliards d’ariary pour la 3e campagne de vaccination

Madagascar est le seul pays d’Afrique où le poliovirus circule encore, d’où cette riposte d’envergure nationale par la vaccination.
Madagascar est le seul pays d’Afrique où le poliovirus circule encore, d’où cette riposte d’envergure nationale par la vaccination.

Débutée lundi, la troisième campagne de vaccination contre la poliomyélite bat son plein. 

Après l’édition de vaccination localisée en décembre 2014 dans les régions Sofia, Diana, Sava, Analanjirofo, Boeny et Melaky, et la première campagne nationale en avril dernier sur l’ensemble de la Grande île, ce troisième passage en cours vise une l’éradication de la polio dans le pays. Jusqu’au vendredi 7 août, cette campagne cible près de 4,3 millions d’enfants malgaches de 0 à 59 mois sur toute l’étendue du territoire. Des efforts particuliers ont été axés sur la mobilisation sociale afin d’atteindre le maximum d’enfants. « Pour cette édition, aucun enfant ne doit-être oublié, ceux spécialement vivant dans les zones reculées et difficiles d’accès ou touchées par l’insécurité car c’est leur droit d’être vaccinés », explique l’UNICEF. Ainsi, tous les enfants de moins de 5 ans seront vaccinés, même ceux qui ont reçu les deux doses de vaccin contre la polio lors des deux premières campagnes ou pendant la vaccination de routine, et ce, pour renforcer leur immunité. Un budget estimé à de plus de 6,3 milliards  d’ariary a été consacré à la réalisation des activités de cette troisième campagne de vaccination contre la poliomyélite. Une enveloppe couvrant les activités techniques, la mobilisation sociale, la logistique et l’achat des vaccins et des intrants, dont la prise en charge est assurée par l’Etat et ses partenaires.

Porte-à-porte. La présence campagne s’inscrit dans le cadre de la riposte nationale faisant suite à la découverte de 8 nouveaux cas de poliovirus en juin dernier dans 5 districts de Madagascar. Actuellement Madagascar est le seul pays en Afrique où le poliovirus circule encore. Faut-il rappeler que la poliomyélite est une maladie infectieuse paralysante, incurable et parfois mortelle. Elle peut entraîner une paralysie permanente en plus des impacts psychosociaux et économiques qui pourraient en découler du fait de la prise en charge. D’où l’importance de la vaccination, le moyen de prévention le plus efficace. Pour cette troisième campagne, les équipes de vaccination éparpillées dans toute l’Île feront du porte-à-porte, en marge de l’accueil des parents d’enfants à vacciner dans les formations sanitaires et les autres sites prévus à cet effet. La vaccination réalisée en porte-à-porte a été préconisée pour que toutes les cibles soient atteintes.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Cette information m’avait échappé et je ne réagis que tardivement. Mais, si qui aime bien châtie bien (et je confesse n’être pas toujours très tendre avec mes contemporains), qui aime bien doit aussi reconnaître les mérites de certains professionnels malgaches, en particulier ceux du monde de la santé. Bravo à eux, à leur courage, à leur opiniâtreté, à ce travail souvent obscur, au jour le jour, mais qui donne espoir à le jeunesse malgache. Peu importe que l’argent ou les moyens techniques proviennent de l’étranger ou d’institutions internationales, comme l’Unicef, il s’agit-là du bien commun de l’humanité. Les riches donnent aux pauvres et c’est bien ainsi.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.