Baccalauréat 2015 : Un benjamin de 11 ans et un doyen de 72 ans

Encore quatre jours séparent les candidats du moment fatidique. (Photo d’archives)
Encore quatre jours séparent les candidats du moment fatidique. (Photo d’archives)

Ils sont 166 998 candidats répartis dans les 22 régions de Madagascar, à être sur la ligne de départ ce lundi 17 août pour les épreuves écrites du baccalauréat 2015. Soit 7 % de plus que l’an dernier, avec une majorité de candidats inscrits en série A2, puisque ces derniers  représentent 40 % des inscrits. La série D compte, en revanche, le moins de candidats. Parmi ces centaines de milliers de candidats, un benjamin qui affrontera les épreuves du bac du haut de ses 11 ans ! Un enfant précoce qui s’aligne donc aux côtés d’adolescents de 16 et 17 ans, ou de jeunes adultes, et espère obtenir, comme tous les autres candidats, le sésame qui ouvre les portes de l’enseignement supérieur. Le doyen, quant à lui, est âgé de 72 ans. Lui, comme le tout jeune benjamin sont déterminés à décrocher leur diplôme. 

Rassurer. A J-4 du moment tant attendu, les préparatifs du baccalauréat vont bon train, voire quasiment achevés si l’on se réfère aux déclarations faites, hier, par les hauts responsables du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES). « Les sujets d’examen sont actuellement déjà dispatchés dans les régions, hormis Antananarivo qui recevra les siens ce week-end », affirme le directeur général de l’enseignement supérieur au sein du MESUPRES, Randrianambinina Blanchard. Et lui de rassurer les candidats et leurs parents qu’en dépit des inquiétudes sur le déroulement du baccalauréat, en raison de la grève du syndicat des  enseignants chercheurs, le bac 2015 aura bel et bien lieu et il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement. Quelque 252 centres d’examen accueilleront les candidats sur tout le territoire national.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.