BEPC : 45,73% de taux de réussite pour Tana ville

De la joie pour certains et de la tristesse pour d’autres.
De la joie pour certains et de la tristesse pour d’autres.

Les résultats du BEPC ont été publiés juste après la séance de délibération. Et ceux-ci sont maintenant disponibles presque dans tout le pays.

Ça y est, les résultats du BEPC session 2015 au niveau des 8 Ciscos de la Direction régionale de l’éducation (DREN) Analamanga sont là. Pour Tana ville, le taux de réussite est de 45,73%. Une baisse par rapport à l’année dernière donc, car celui-ci était de 53,54%. Sur les 27 124 candidats inscrits, seuls 11 673 d’entre eux ont pu décrocher ce deuxième diplôme officiel. La publication des résultats au niveau de tous les centres d’examen s’est faite hier même, en fin de journée. Pour ceux qui n’y ont pas accès, ils n’ont qu’à envoyer leur numéro d’inscription au 601 (tous les opérateurs téléphoniques) via cellulaire, ou consulter le site-web du MEN à l’adresse: www.éducation.gov.mg. Face à cette baisse du taux de réussite, le Ministère de l’Education Nationale (MEN), par le biais de Todisoa Andriamampandry, directeur général de l’Education Fondamentale et de l’Alphabétisation (DGEFA) ne reste pas insensible. «Ce n’est pas le pourcentage du taux de réussite qui compte vraiment, mais plutôt le niveau d’intelligence des candidats admis. C’est pour redonner sa vraie valeur à ce diplôme», dit-il. Cette régression se remarque effectivement presque au niveau de toutes les Ciscos de la DREN Analamanga. Pour la Cisco Avaradrano, 45,84% des candidats ont réussi leur examen, contre 52% de l’année dernière. Et la Cisco Atsimondrano affiche un taux de réussite de 46,68% pour cette année, contre 60% en 2014. Et la mauvaise note obtenue en mathématiques par une grande majorité des candidats a contribué à cette baisse généralisée du taux de réussite, selon les affirmations.

18,58/20. Tout de même, la meilleure note lors de cette session a été de 18,58/20. C’est celle d’une candidate dont le centre d’examen a été le lycée Gallieni Andohalo. Les résultats du BEPC 2015 ont été presque publiés dans tout le pays, selon toujours les explications. Une situation à laquelle s’est félicité le MEN. «L’objectif quant à la publication des résultats à seulement trois à une semaine après les épreuves écrites a été atteint. Surtout que dans la Cisco d’Andramasina, ces résultats ont été affichés à seulement 2 jours après la fin de l’examen», se réjouit le DGEFA. Mais jusque-là, le taux de réussite au niveau national n’est pas encore disponible.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Baisse inquiétante du taux de réussite au BEPC. Une mauvaise nouvelle car, à l’évidence, ce n’est pas la notation qui a été plus sévère. Le niveau des élèves est donc moins bon (et ne parlons pas du français, ni de l’anglais). Tout ceci annonce une belle catastrophe humaine et sociale si l’enseignement ne réagit pas vigoureusement. La formation des maîtres est au coeur du problème (les enfants ne sont pas plus bêtes qu’autrefois !).
    Nuls en maths, les collégiens ? Ben oui… A Madagascar, deux et deux ne font jamais quatre (entre 3,75 et 4,25 selon le cours des changes et le montant du petit billet glissé sous la table ou dans les papiers du véhicule contrôlé par la police…). Après cela, allez donc apprendre l’arithmétique aux plus jeunes. Quant à la géométrie… Quand on connaît la variabilité des surfaces de terrain au service des Domaines, on se dit que Pythagore doit se retourner dans son tombeau.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.