Tsihombe : Parcourir 60 km pour passer le Bac

Sans commentaires !
Sans commentaires !

La quête de diplôme oblige. Pourtant, trop malheureux seront ceux qui, malgré les efforts entrepris, échouent.  

Ils sont 185 élèves en provenance d’un endroit lointain, à Tsihombe (Tuléar). Comme tous les autres candidats, ils veulent également passer leur Baccalauréat. Mais ils ont parcouru plus de 60 km pour rejoindre leur centre d’examen dans le district d’Ambovombe-Androy. Là où ils sont accueillis et se regroupent dans un établissement public, se départageant ainsi une grande salle vide, ne contenant ni lit pour dormir, ni table pour réviser. Des conditions extrêmes car tout le monde est bien obligé de passer la nuit à même le sol. Chanceux sont ceux qui ont su apporter un petit matelas et des couvertures. Mais il n’y a pas que cela. « Nous n’avons pas d’électricité », se plaignent quelques-uns d’entre eux. La nuit venue, place aux lampes torches pour certains, et des bougies pour d’autres… La question est ainsi de savoir, comment pourront-ils réussir dans de telles conditions? Hélas, c’est la situation dans laquelle sont obligés de vivre les élèves malgaches en quête de diplôme. Et cette situation n’est pas seulement celle des garçons. Des candidates sont aussi livrées au même sort. Cette triste nouvelle se répand quand même rapidement. On en parle même sur les réseaux sociaux comme Facebook. Mais beaucoup se demandent si cela arrive à toucher ou à influencer les dirigeants. « En ont-ils au moins conscience ? », lancent certains. Et d’autres vont jusqu’à dire: « ces élèves sont en pareille situation que les détenus en cours de transfert. Trop malheureux ».

Tout va bien. Mais est-ce réellement à cause d’un manque d’infrastructures ou tout simplement à cause d’un manque de volonté politique de la part des dirigeants ? A chacun d’en juger. Il est à rappeler que cette situation des candidats de Tsihombe n’est pas un cas isolé. De ce fait, beaucoup tirent la sonnette d’alarme. Et comment être sûr que cette situation n’influencera pas le taux de réussite?  Quoi qu’il en soit, l’Office du Baccalauréat de rassurer les parents, ainsi que les candidats eux-mêmes du bon déroulement de l’examen, à partir de ce jour, malgré la déstabilisation provoquée en quelque sorte par la grève du syndicat des enseignants-chercheurs. « Tout va bien », disent-ils.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

12 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ce pays n’ est pas pauvre bien au contraire,il est béni des Dieux, doté de toutes les richesses ( flore, faune, sous-sol, mines,…..) enviées par le monde…Ce sont les populations qui crèvent « grâce » aux dirigeants,( leurs corruptions et leur clientélisme, tous de mèche avec les maffias) , qui se succèdent depuis 55 ans!!!

  2. La honte!!! Maltraitance et crimes moraux!!!!

  3. AOKA ZAY TSARA VITAN’NY TEO ALOHA MBA TOHIZANA FA TSY MILA LALAN-KAFA NDRAY DE LASA MITRANGA MIHEMOTRA ISIKA E !
    onena anao ny foko ry Tanindrazako nefa tsy tanana handrangotra, tsy tongotra hitsipaka fa kolikoly no madavo

  4. Anisan’ny olna lehibe tamin’ ny tanan’i TSIHOMBE aho, tao no nahazoako ny BEPC, ny mahagaga anie de zao arakaraky ny fivoaran’ny toetr’andro no analaviran’ny mpitondra ny faritra madinika f’efa misy ny fifidianana de zay vo omena fanampiana aryy, omena ny aty, aiza ihany ty fitiavana ny mpiray rà aminao ity e! tamin’ny nitondran’i Amiral Didier RATSIRAKA nisian’ny S.N nahoana no azo atao ny mandefa ny mpianatra zay heverina ho afaka mampita ny fahalalana anisan’ny fampivorana sy fanampiana ny mpiray tanindrazana ireny amiko, olona samy hafa fiaviana sady misy ny fifakalozana fomba amam-panao, NAHOANA NO TSY NOTOHIZANA ? Anjaran’ny tsirairay mamaly an’izany fa ra zaho no milaza ny hevitro de sao tsarainao ndray……
    mpianatra manao SN any any Antanarivo, Toliara no nampianatra anay tamin’izany, tsy efa anjara biriky ve zany e ! Amin’izao fotoana izao de ahoana ? de BOULD

  5. efa nisy hatram’izay zao eny na ny mpaka fanadinana cpe aza tratran’io koa , ny mampalahelo dia tsy misy fivoarana ny fandraisana andraikitra fa mijanona am fanomezana trano d zay efa toa izany fona efa elabe . Distrika anie Tsihombe de tsy mazaka centre d’examen v? tokony jerena tsara koa izay

  6. j’ai lu tous les commentaires, et je constate toujours que les « vahiny » ont encore raisons.
    Notre grand défaut est toujours d’accusé les autres, de toujours trouver d’excuse de notre echec et surtout « c’est pas moi » ou « c’est pas ma faute ». quoi que nous disions, c’est de notre faute, …
    Qu’on soit dirigeants ou non. Nous sommes le peuple Malagasy, Jusque là Madagascar est à nous. prenons les choses en mains mes amis.

  7. Certains voudront ou vont dire que c’est la faute à la colonisation. Il faut arrêter et il est plus que temps que nous assumons notre incompétence et notre égoïsme. Il ne faut pas oublier que cela fait 55 ans que nous sommes indépendants. Qu’avons nous fait ou qu’ont fait nos dirigeants depuis le 26 juin 1960? Je laisse à chacun le libre choix de sa réponse.

  8. C’est plus qu’un scandale !
    C’est la honte qui donne le frisson !
    Nous n’avons pas le droit de traiter nos jeunes ainsi, comme des esclaves en attente d’être embarqués dans des galères pour des destinations inconnues.
    C’est de l’inconséquence absolue !
    Nous n’avons pas le droit !

    On dirait que notre pouvoir le fait exprès pour s’attirer les attentions des organismes internationaux comme l’UNESCO, l’UNICEF, … et des associations caritatives de par le monde afin d’avoir des aides, des dons, … détournés une fois aux mains de nos dirigeants sans foi ni loi …
    Des aides, des dons qui n’arrivent jamais à destination …

    Comment veut-on que les bailleurs de fonds aient confiance en nos gouvernants qui ne pensent qu’à leurs petites personnes, à leurs petits intérêts personnels ?
    Ils ont enfin compris qu’on ne donne pas indéfiniment de la confiture aux cochons.

    Nos anciens dirigeants, sans scrupules, s’en sont servis à gogo. Des inactivités pendant des décennies ne les gênent pas du tout … pour le restant de leurs jours !
    Qui des généraux retraités malagasy, qui des industriels malagasy sans activité pendant plus de 5 ans mènent un train de vie comme Ratsiraka et Ravalomanana ? Qu’ils lèvent le petit doigt !!!
    Normal qu’ils veulent revenir au pouvoir même si la situation économique du pays « à hériter » est catastrophique, dans le gouffre.
    Normal aussi que les députés s’accrochent bec et ongles à leur chaise … ne pensent qu’à leurs droits et peu à leurs devoirs et obligations de défendre l’intérêt général.
    Normal enfin que nos militaires veulent avoir aussi leur part de gâteau … oubliant leurs droits de réserve.

    A chaque nouveau Président, nous pensons que çà va s’améliorer … Que nenni ! Plus le temps avance, plus on s’enfonce un peu plus …

  9. Inona moa no azo antenaina amin’ireo mpitondra sy mpanao politika JAMBA sy MARENINA ireo eee, na hitany aza ity sary mahavaky fo ity mety tsy hametrapanontaniana akory izy ireo hoe « inona ity, dia inona no vahaolana »

  10. Ireo tanora ireo no ho hoavin’ity firenen-tsika ity, tsy hitako hoe inona no tsy hanohanan’ireo mpanao politique ireo zanantsika hanala fanadinana ireo.
    Mampalahelo.

  11. Tout à fait d’accord avec vous Nirina. Pendant ce temps, nos hommes politiques se pavanent et exigent de plus en plus d’avantages. Je suis d’accord avec votre dernière phrase. Ils me donnent envie de vomir et ce n’est pas la première fois. Malheureusement, nous avons les hommes politiques que nous méritons. Il arrive qu’on a honte d’être malgache.

  12. Il s’agit d’un scandale absolu. Une honte. Le manque d’infrastructures est avant tout le fait des hommes politiques. Certains ont promis (à grands frais de meetings imbéciles et bruyants) des pelouses en herbe synthétique pour le football… Mais un lieu d’accueil pour de futurs bacheliers ? Pour quoi faire ? Et puis, c’est quoi un bachelier, s’est dit le petit Rajoelina (bac-8, je le rappelle)… Les malgaches ont la classe politique la plus bête du monde. A vomir.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.