MEN : Atelier national sur les normes pédagogiques, administratives et financières



Jacaranda
L’atelier a duré 5 jours et s’est tenu au lycée technique Alarobia.
L’atelier a duré 5 jours et s’est tenu au lycée technique Alarobia.

La redynamisation de l’encadrement et de l’inspection pédagogique suit son cours. Le ministère de l’Education Nationale a organisé un atelier à l’endroit des chefs SEIS des 22 DREN.

Le ministère de l’Education Nationale a organisé un atelier de renforcement de capacité à l’endroit des chefs de service de l’encadrement et de l’inspection scolaire (SEIS), à travers la direction de l’encadrement et de l’inspection pédagogique de l’éducation secondaire. Un projet qui vise à mettre l’accent sur les normes pédagogiques, administratives et financières des établissements scolaires. « L’objectif du MEN est de mettre en place un mécanisme efficace d’Encadrement et d’Inspection Pédagogique. Il y va de la qualité de l’éducation et de la performance de l’ensemble du système éducatif », a souligné Prisca Hamintsoa Randrianarison, directeur l’Encadrement et de l’Inspection Pédagogique de l’Education Secondaire, également intervenante au cours de l’atelier. « Les inspecteurs pédagogiques sont au service des enseignants. Ils se heurtent néanmoins à des embûches dans l’exercice de leur fonction pour cause de dérives signalées dans certains établissements scolaires. Cet atelier consiste à les armer des méthodes et des approches adéquates afin de contrebalancer les dysfonctionnements relevés », continue-t-elle.

Nouvelle structure. Ce projet s’inscrit toujours dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’enseignement à Madagascar. Un processus qui passe par toutes les étapes, et donc aussi dans le cadre administratif. Cette nouvelle structure résulte d’un état des lieux qui a montré que l’encadrement, que ce soit pédagogique, administratif ou financier n’existe pas. Et cela que ce soit au niveau des directions régionales, dans le secondaire ou même dans l’éducation fondamentale où cela reste très insuffisant. Cela cause ainsi des dysfonctionnements au niveau des lycées, des collèges et des écoles primaires. Ce service est donc maintenant opérationnel dans les 22 régions depuis le mois de février.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. « Les inspecteurs pédagogiques sont au service des enseignants. Ils
    se heurtent néanmoins à des embûches dans l’exercice de leur fonction
    pour cause de dérives signalées dans certains établissements scolaires » (dixit un responsable de l’Education nationale malgache).
    Très intéressant cela… Pourrions-nous en savoir un peu plus sur ces »dérives ». Car, enfin, c’est là que se situerait la véritable information.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.