Transport Tanà-Mahajanga : Horaires « aménagés »


Jacaranda
Les longues files de véhicules qui se forment aux deux bouts des ponts Kamoro et Betsiboka, en attendant les heures d’ouverture, sont une aubaine pour les marchands de boissons fraîches et de glaces.
Les longues files de véhicules qui se forment aux deux bouts des ponts Kamoro et Betsiboka, en attendant les heures d’ouverture, sont une aubaine pour les marchands de boissons fraîches et de glaces.

Les usagers qui voyagent durant la journée doivent aménager leurs horaires de départ afin d’éviter les heures de fermeture des ponts Kamoro et Betsiboka, encore en cours de réhabilitation.  

La haute saison bat son plein pour les transporteurs. Ceux reliant Antananarivo à Mahajanga se frottent les mains avec le rush de vacanciers, à l’aller comme au retour, contrairement aux autres périodes de l’année où les voyageurs sont nettement moins nombreux. A raison de 30 000 ariary pour une place dans le taxi-brousse traditionnel, le trajet vers la capitale du Boeny est particulièrement rentable en ce moment pour les transporteurs. C’est durant la période des grandes vacances que ces derniers réalisent la plus grande partie de leur chiffre d’affaires dans l’année. La période n’est pas moins profitable pour les taxis-brousse « de luxe » dont le tarif est pourtant le triple du taxi-brousse « traditionnel ». Ces taxis-brousse haut de gamme qui ne prennent à leur bord que 7 voyageurs au maximum, affichent constamment complet.

Dimanche. Mais en cette période de grande fréquentation sur la RN4, les véhicules, transporteurs ou particuliers, doivent aménager leurs horaires, en faisant en sorte que les passages au niveau des ponts Kamoro et de Betsiboka coïncident avec les heures d’ouverture de ces deux ponts sur l’axe Mahajanga. En effet, actuellement en cours de réhabilitation, ces ouvrages d’art sont fermés à la circulation durant la majeure partie de la journée. Des heures d’ouverture ont été instaurées pour permettre aux usagers de la route de traverser. Ainsi, le pont Kamoro n’est ouvert à la circulation qu’entre 10h et 11h30 tandis que celui de Betsiboka l’est entre midi et 13h30. En manquant ces heures de libre passage, les attentes peuvent durer plusieurs heures. Les ponts restent, toutefois, ouverts la nuit. L’unique journée durant laquelle la circulation n’est pas interrompue, est le dimanche. Nombreux sont ainsi les vacanciers qui préfèrent voyager le dimanche afin d’éviter les désagréments des attentes ou des départs trop tôt. La période de grande affluence des vacanciers durera encore jusqu’à la fin de ce mois de septembre, même la rentrée scolaire est déjà imminente pour une grande partie des élèves des établissements privés.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment