Protection sociale : Encore plus d’écoles catholiques visées


Jacaranda
Banky Foiben'i Madagasikara
Raoul Arizaka Rabekoto, Dg de la CNaPS, lors de la cérémonie d'ouverture officielle de la formation des directeurs des Ecoles Catholiques, 2e édition.
Raoul Arizaka Rabekoto, Dg de la CNaPS, lors de la cérémonie d’ouverture officielle de la formation des directeurs des Ecoles Catholiques, 2e édition.

La 2e édition de la formation des directeurs issus des écoles catholiques a débuté depuis lundi dernier, jusqu’au jeudi prochain. Code de prévoyance sociale (CPS), lois sociales, cadres juridiques régissant les établissements de l’enseignement privé, le rôle social, administratif et pédagogique des directeurs d’école, telles en sont entre autres les grandes lignes de ce séminaire de quatre jours, destiné aux directeurs d’écoles chrétiennes. Car en tant qu’établissement confessionnels scolaires, il est de leur devoir d’offrir une éducation complète : physique, intellectuelle et morale. Raison pour laquelle la Direction Nationale des Ecoles Catholiques (DINEC) à Madagascar, avec la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS), d’organiser ce séminaire. Pendant le premier atelier de la semaine dernière, 176 directeurs d’école ont été formés. Cette fois-ci, 150 directeurs bénéficient de la formation, dont le thème est : «Les écoles catholiques face aux droits sociaux». Raoul Arizaka Rabekoto, directeur général de la CNaPS a mis en exergue que la Protection Sociale est l’affaire de tous. «Car elle redonne de l’espoir à l’être humain, à l’exemple de la pension de retraite», dit-il. Plusieurs personnalités publiques et privées ont honoré de leur présence l’ouverture officielle de cet atelier. En somme, il a été rappelé que selon la loi en vigueur, seule la CNaPS est en pouvoir d’offrir une retraite de base. Le prochain atelier sera pour le Diocèse de Tsiroanomandidy.

Recueillies par Arnaud R.


Share This Post

Post Comment