Toliara : Le prix des PPN monte en flèche

Jacaranda

Depuis quelques semaines, les habitants de Tuléar se plaignent de la hausse considérable du prix des produits de première nécessité (PPN) dans cette localité. En l’espace de dix jours, le prix du riz Makalioka grimpe jusqu’à 70 000 ariary, auparavant 63 000 ariary le plus cher. L’huile et la farine ont connu aussi une hausse vertigineuse, dépassant les 50 % chez les détaillants. Le litre d’huile dans une bouteille cachetée est actuellement à 6 000 ariary contre 4 700 ariary auparavant, et quelques marchandises comme des vivres se font rare dans les épiceries. Le kilo de viande de bœuf coûte actuellement 8 000 ariary contre 6 000 ariary auparavant. Même si cette denrée n’est pas un produit de consommation acheté au jour le jour par la majorité des ménages, son incidence sur le prix est à craindre.
Inflation. Selon les informations recueillies, certains importateurs approvisionnent directement les détaillants sans passer par les grossistes à cause du prix des transports nationaux menant à Tuléar en hausse, et les divers frais à la douane. Donc, les taux de couverture sont limités. Toutefois, cette entorse au système crée un problème au niveau de la distribution. Les importateurs en question n’ont pas la capacité d’écouler leurs produits sur l’ensemble du marché entraînant forcément la hausse des prix. Le marché est inondé par des produits d’une qualité plus que douteuse.

Eric Manitrisa

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Il faut vite agir. Il faut chasser les spéculateurs et les importateurs incompétents. Ils doivent disposer tous les moyens permettant d’écouler leurs produits sur le marché.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.