PDS CUA : Effervescence avant l’arrivée de Lalao Ravalomanana

Le Colonel Ramiaramanana Joseph lors de la conférence de presse hier à Analakely. (Photo Nary)
Le Colonel Ramiaramanana Joseph lors de la conférence de presse hier à Analakely. (Photo Nary)

Le PDS d’Antananarivo, le Colonel Ramiaramanana Jospeh, a donné une conférence de presse hier à l’Hôtel de Ville pour dresser le bilan de ses fonctions à la tête de la Ville durant ces 4 mois, à la veille de l’arrivée de Lalao Ravalomanana.

4 mois et des poussières, il est temps pour le Colonel Ramiaramanana Joseph, PDS de la Commune Urbaine d’Antananarivo, de dresser un bilan. Hier, il a réuni la presse à l’Hôtel de Ville pour parler de son passage à la mairie d’Antananarivo. Avec de nouvelles façons de faire, des objectifs qui restent les mêmes puisqu’il s’agit là de rendre meilleure la ville d’Antananarivo, le Colonel peut rendre les clés de la Ville avec fierté. Ainsi, autant dans la gestion que dans la mentalité, des actions ont été menées : une amélioration de la gestion des « tsena », principal défi pour tout PDS de la ville d’Antananarivo, repérage des constructions non seulement illicites mais en plus érigées sur des parcelles dangereuses, comme c’est le cas dans les canaux, sur les fleuves, là où le sol risque de s’affaisser à tout moment, ou sur des endroits exposés à l’inondation en cas de fortes pluies, remblai illicite des terrains… Par ailleurs, son passage a permis la mise en place du syndicat des employés.

Litiges. Ces quelques mois passés à la tête de la Ville n’ont pas été reposants pour autant, pour le PDS. Face à la grève des employés, qui a mené l’un d’entre eux en conseil de discipline, le Colonel a du traiter le problème avec beaucoup de délicatesse. D’autres manifestations externes ont également mis le Colonel au défi, comme les litiges ayant opposé le marché du Coum 67ha et la Seimad, le marché de Bagdad à Aigle Noir, ou encore le marché de Pochard et le PUP. Cela a mis le Colonel entre les parties prenantes, et celui-ci d’agir en médiateur.

RRI. Dans le cadre de la mise en œuvre du RRI, 4 projets sont coordonnés par la CUA : mobilité urbaine, qui consiste à fluidifier la circulation et à réduire les embouteillages, notamment à Anosizato, Mahazo, Analamahitsy, Andranomena, et Ankadimbahoaka. L’on note également l’assainissement de la ville, un autre grand point qui handicape la ville. Des actions ont été menées, et une conscientisation a été faite auprès de la population. Des réformes ont également été réalisées auprès de certains arrondissements, notamment le 2 et le 4, dans le cadre de l’amélioration de l’administration. Enfin, des efforts ont été menés dans le cadre de la lutte contre l’insécurité. La CUA a choisi les 67ha comme quartier pilote pour mener ce projet, l’objectif étant de réduire de 30 % les vols à la tire dans ce quartier.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Félicitations à vous mon colonel qui a osé et pu faire des remaniements tangibles dans la gestion de notre ville en ces 4 mois de gouvernance ! Vous quittez le poste mais vos actions restent au profit des Tananariviens.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.