Formation sur le genre : Impliquer les hommes !

Jacaranda
«Un taux de représentativité parlementaire de 20%, et de candidatures féminine en hausse après la formation», confie Serzhino Biharisoa.
«Un taux de représentativité parlementaire de 20%, et de candidatures féminine en hausse après la formation», confie Serzhino Biharisoa.

Plus d’un veulent responsabiliser davantage les hommes dans la lutte contre les violences basées sur le genre.  

8 929 femmes âgées de 16 à 30 ans viennent de bénéficier d’une «Formation sur l’avancement des droits des femmes à Madagascar», un projet mis en œuvre par l’Unesco et financé par l’Union européenne à hauteur de 510 millions d’Ariary. Ainsi, elles devront contribuer à la lutte contre les violences basées sur le genre qui restent encore élevées dans le pays, en y apportant leurs acquis durant la formation. Car elles ont été formées sur plusieurs thématiques concernant le genre, des violences basées sur le genre jusqu’ à la participation des femmes dans les affaires publiques et politiques. Quand bien même, il a été rappelé que le taux de violence impliquant les femmes est encore élevé à Madagascar. Elle touche encore 55% des femmes malgaches. Ainsi, parmi les principales recommandations de la plupart des bénéficiaires dudit projet, ainsi que celles des membres de la société civile œuvrant dans la promotion des droits des femmes, est d’inclure également les hommes dans une prochaine étape de formation sur le genre, mais pas seulement les femmes. «Comme cela, ils prendront un peu plus conscience du non respect de l’égalité du genre», affirme-t-on.

6 régions. « Ce taux est encore pire si le pays est en période de crise », dixit Serzhino Biharisoa, Coordonnateur de projet genre auprès de l’Unesco. Une affirmation qui en cache une autre. Ce projet de formation sur le genre a pris une durée de deux ans et demi, et a touché six régions, à savoir: Analamanga, Atsimo Andrefana, Boeny, Vatovavy Fitovinany, Diana, et Atsinanana. Il s’est basé sur trois grands axes: l’intégration du genre dans le milieu éducatif incluant l’enseignement supérieur, des sessions de formation de formateurs qui vont former d’autres cibles au niveau des communautés locales de base, et la formation de ces plusieurs milliers de bénéficiaires.

Résultats tangibles. «Objectifs atteints», confie Serzhino Biharisoa, hier lors de la séance de présentation des résultats dudit projet, au siège de l’Unesco à Andraharo. Ceci, car sa mise en œuvre a permis d’avoir plusieurs résultats concrets, entre autres, la création d’un curricula composé de trois modules de cours sur le genre immédiatement intégré dans le cursus universitaire des 6 universités publiques malgaches et dans quelques établissements d’enseignement supérieur, la mise en place d’un pool de formateurs sur le genre dans les communautés locales, et la formation de ces plusieurs milliers de femmes dans les six régions. Et un guide de formateurs a été également développé pour servir d’outil de facilitation dans les formations.

Arnaud R.

Share This Post

11 Comments - Write a Comment

  1. L’âne n’est pas très présent à Madagascar..je l’avais pensé en voie de disparition… Vous serez le dernier des Mohicons

  2. Bravo, Monsieur, vous mettez en avant votre femme et vos enfants pour « vous défendre. Quelle classe !

    D’autant plus que l’Histoire (la grande, pas la vôtre) a bien démontré qu’une « femme-paravent » et une nombreuse progéniture n’est pas la preuve de quoi que ce soit.

    J’apprécie beaucoup votre phrase : « Dans ma vie , j’ai eu le bonheur d’avoir 9 enfants… ».

    Vous parlez de votre vie actuelle comme faisant partie d’un passé révolu : ce qui confirme ce que j’avais écrit que votre vie est finie. Merci de me donner raison.

    Je pourrais vous citer tous les hommes mariés mais qui étaient des homosexuels notoires. A vous de faire votre recherche avec Google votre ami intime !

    Vous vous appuyez sur des chansonnettes pour me faire croire que votre cerveau rabougri vaut mieux que mes neurones pas encore connectés. Pourtant, vous auriez dû comprendre, si vos neurones avaient encore un peu de connexion synaptique, que votre phrase contredit ce que j’ai écrit et que je recopie de nouveau pour que vous puissiez juger sur pièce : « Quant à mon cerveau « pas fini », c’est une grande chance pour moi car ma vie est encore devant moi et non derrière moi comme la vôtre ».

    C’est vous qui ne réfléchissez pas car ce que vous appelez pensée n’est qu’une bouillie infâme que la maïeutique renierai.

    Continuez à aboyer comme à votre habitude pour vous faire croire que vous êtes au-dessus des autres car j vais sous d’autres horizons plus nobles afin de pas user mes précieux neurones aux fadaises d’un vieux schnock qui aboie et qui ignore que ma caravane passe quoi qu’il fasse.

  3. Rassurez-vous, j’adore ma femme,
    Dans ma vie , j’ai eu le bonheur d’avoir 9 enfants…mais si un jour l’homosexualité m’attire je vous en parlerai.. Connaissez-vous la chansonnette que Jean Gabin fredonnait…je sais..écoutez et vous comprendrez qu’à votre jeune âge,vos neurones ne sont pas encore tous connectés
    Mais c’est toujours un plaisir de vous lire… Mais ne vous essayez pas à la pensée… Mivovo nefa tsy manaikitra ny alika tanora be

  4. Vous vous confortez pour si peu car je n’éprouve aucune frustration dans ma vie. Vous projetez sur moi vos échecs et vos frustrations car vous savez très bien que vous n’avez rien fait de votre vie et qu’à votre âge canonique, vous ne pouvez que constater votre fiasco.

    Comme ça doit être « frustrant » et douloureux que sa vie va bientôt se terminer dans le néant car vous n’avez plus aucune chance d’améliorer quoi que ce soit dans votre pauvre vie.

    Quant à mon cerveau « pas fini », c’est une grande chance pour moi car ma vie est encore devant moi et non derrière moi comme la vôtre.

    Que les « paires d’homo » comme vous écrivez ne puissent pas se reproduire comme dans le couple hétérosexuel, ce n’est pas mon problème mais ça semble être un problème qui vous taraude. Seriez-vous un homo qui s’ignore, voire même un homo refoulé ? Je n’en serai pas étonné outre mesure.

  5. Vos réponses me confortent. votre seuil de résistance à la frustration vous classe dans les faibles…
    Si les paires d’Homo ne peuvent procréer, adressez vos reproches à la nature ou au créateur…
    Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe qu’on n’a pas…vous connaissez Guy Béart..
    Vous confondre ..point de vue et conviction… Continuez de vous instruire, vous saisirez rapidement la subtilité de ces différences. Avec l’âge, on arrive à comprendre .les « vieux schock au cerveau rabougri » ont l’avantage sur les jeunes stupides au cerveau non fini. Rassure toi…tu vas grandir.vous connaissez la phrase :quand on n’est pas de gauche à 20ans, c’est qu’on n’a pas de coeur…mais quand on l’est à 35, c’est qu’on n’a pas de tête..
    Merci pour ce moment!

  6. Toujours incapable de défendre ses points de vue ? Et quand on n’a plus d’argument à opposer à la réalité, on glisse vers l’ironie qui présage l’attaque ad hominem puis les insultes ?

    Si « mavokelilahy » devait me convenir, vous devriez publier sous le pseudo de « vieux schnock au cerveau rabougri ».

  7. Changez de pseudo..mavokelilahy vous va à ravir…

  8. Les couples de même sexe n’ont jamais eu la prétention de procréer par « eux-mêmes que ce soit entre femmes ou que ce soit entre hommes. Vous désinformez de nouveau, aveuglé par une homophobie qui ne vous honore pas.

    Vous devriez vous renseigner sur le taux d’adoption d’enfants par les couples de même sexe en Belgique, où le mariage gay existe depuis une dizaine d’années et en Espagne également.

    Quant à votre formule sybilline « car ce qui sort de ces etreintes à peu de chance d’être scolarisé », vous pourriez vous la garder car personne ici ne la comprendra pas, à moins que ce soit fait pour cacher vos insuffisances comme d’habitude.

    Vous êtes pathétique, mossieur.

  9. Pourquoi tant de pays qui proposaient des enfants à l’adoption ont restreint ou fermé les portes..
    Comment voulez vous procréer en vous enc…? Et les invertis désirent parait-il devenir parent…car ce qui sort de ces etreintes à peu de chance d’être scolarisé

  10. Pourriez-vous nous sourcer cette relation entre l’achat prétendu d’enfants et le mariage gay ?

    Pour désinformer, vous êtes champion. C’est normal, c’est de cette façon que vous semez votre mierda de raté de la vie.

    Rentrez chez vous et on verra si vous réussirez à conseiller le peuple français.

  11. Attention amis malgaches, si vous laissez rentrer les théories du genre dans l’éspace éducatif, vous faites rentrer le diable…regardez sur le net d’où vient cette merde, promue et financée par qui..en France la réaction des familles a permis de faire reculer ces idées… qui n’acceptent pas la différence entre l’homme et la femme….non pas en droit et devoir…avec ses théories mortifère on justifie l’achat d’enfants pour satisfaire les mariages homo……heureusement, Madagascar n’a pas encore àtteint se degré de destruction

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.