Santé communautaire : Plus de 3 millions de Malgaches ciblés par le Programme Mahefa

Jacaranda
Quelques AC courageux et motivés du Programme MAHEFA.
Quelques AC courageux et motivés du Programme MAHEFA.

La vision du Programme MAHEFA est de faire en sorte que les régions dans lesquelles il intervient participeront efficacement à l’amélioration de la santé… communautaire.

Presque la moitié de la population malgache vivent éloignée des Centres de Santé de Base ou CSB. C’est ce qui a en quelque sorte motivé la mise en œuvre du Programme MAHEFA « Malagasy HEniky ny Fahasalamana » ou « Madagascar Community-Based Integrated Health Program » (CBIHP), financé par USAID/Madagascar (venant du peuple américain). Un programme dont l’objectif principal est d’accroître l’utilisation d’interventions à base communautaire et des produits essentiels qui ont fait leurs preuves auprès des populations les plus défavorisées du pays. Depuis sa création en 2011, le programme MAHEFA a déjà pu rendre possible l’accès de 3 384 000 Malgaches, généralement des mères et des enfants, aux services de santé de proximité, en mobilisant plus de 6000 Agents Communautaires (AC), 626 jeunes pairs éducateurs, 937 leaders naturels. Toutes ces cibles sont issues des zones d’intervention du Programme MAHEFA, notamment des six régions de Madagascar: Boeny, Diana, Melaky, Menabe, Sava, et Sofia. Ce qui regroupe 280 communes dans 24 districts.

En fait, ces AC ne remplacent jamais les vrais médecins. Mais au niveau communautaire, ils apportent leurs aides en soignant les patients, tout en se limitant à leur domaine de compétence. Car ces acteurs communautaires ont été formés par le personnel de santé membres des CSB et des Centres de Santé de District qui collaborent avec le Programme MAHEFA. Ainsi, les domaines d’intervention du projet pour lesquels sont formés ces acteurs communautaires comprennent effectivement la santé maternelle, néonatale et infantile, la santé de la reproduction, l’eau – assainissement et Hygiène, le paludisme, et la nutrition.

Innovations. Par ailleurs, beaucoup d’innovations ont été apportées par le Programme MAHEFA pour la pérennisation de ses activités, entre autres, l’utilisation du Misoprostrol et de la Chlorexidine 7,1% par les AC ; la mise en place d’un système de transport d’urgence liée à la mutuelle de santé de base communautaire en utilisant les cyclo-ambulance ou bicyclettes ambulance, les brancards améliorés pour les zones éloignées; le développement de système de motivation pour les AC par des activités génératrices de revenus, visites d’échanges, la fiche d’évaluation par la communauté, la construction et la réhabilitation des sources d’eau potable, etc. « Des résultats satisfaisants car grâce à nos actions, l’on peut dire que la santé communautaire commence à être vue par le ministère de tutelle », confie Chuanpit Chua-oon, directrice de Projet JSI Research and Training Institute, Incorporate CBIHP/MAHEFA. Ledit Programme prendra fin en mai 2016, «mais la contribution des acteurs communautaires, des secteurs publics et privés assurera indéniablement sa pérennisation». Hier s’est tenue au siège du Programme MAHEFA une journée de présentation de ses activités, ainsi que les résultats obtenus.

Arnaud R.  

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.