Toliara – Enseignement Supérieur : Lucien Fienena, nouveau maître de conférences

L’université de Toliara s’étoffe petit à petit d’illustres professeurs. Le nombre de professeurs, de docteurs, de maîtres de conférences est très important pour pouvoir créer de grandes écoles. Citons l’École Doctorale de Biodiversité et Environnements Tropicaux de l’Université de Toliara qui existe depuis 2013 et c’est la 2e École Doctorale de Madagascar habilitée après celle de Mahajanga. Cela entre dans l’application du système LMD dans l’enseignement supérieur à Madagascar. Il y a aussi la faculté de médecine dont Toliara s’enorgueilli puisqu’elle ouvre en ce moment les portes de la sixième année.

Un mois avant le  symposium sur la biodiversité (3 au 6 octobre), événement qui a réuni 53 pays au CCI, Ivato. Les participants au colloque international reconnaissent que Madagascar, en général et la Région Sud Ouest en particulier, reste le berceau de la biodiversité : la faune, la flore et l’écosystème. A Toliara, la salle de fêtes de Père Barré était remplie de monde pour écouter Joëlson Lucien Christopher Fienena, alors assistant d’enseignement supérieur à l’Université de Toliara, en vue de l’obtention du titre de maître de conférences. Ce qui fut fait dans les formes et normes qu’il faut en présence d’un jury composé de 7 professeurs dont 3 titulaires, présidé par le Pr Dina Alphonse, président de l’Université de Maninday. Résultat: Les membres du jury ont déclaré ADMIS à l’impétrant. Il a obtenu le Diplôme de Doctorat de  » Biodiversité et Environnements Tropicaux  » pour le Titre de  » Maître de Conférences  » avec la Mention  » Très honorable  » avec les félicitations du jury.
« La politique forestière malgache dans la région Sud-Ouest de Madagascar » est le titre de son mémoire. Lucien Fienena s’inquiète fortement de l’avenir de la forêt malgache à cause de l’exploitation du charbon de cuisine, sans compter l‘exportation à outrance des bois précieux. Depuis les années 80, les surfaces forestières se raréfiaient à Madagascar. Les vastes forêts xérophiles couvrant la région Sud-Ouest ne présentent plus à l’heure actuelle que du sous-bois. Entre 2005 à 2010, la dégradation a diminué au niveau national mais la région Sud-Ouest détient toujours le taux de déforestation le plus élevé à Madagascar. Cette situation de dégradation a permis d’étudier « La Politique forestière malgache dans la région Sud-Ouest de Madagascar ».

Le Pr. Lucien Fienena est sans doute le plus jeune détenteur du titre de Maître de conférences. Il est le 3e impétrant ayant soutenu son doctorat dans l’École Doctorale de Biodiversité et Environnements Tropicaux de l’Université de Toliara. A ce titre il est le porte-fanion de la jeune génération pour la relève.

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Mes FELICITATIONS Docteur, souhaitons bon nombre des jeunes malagasy à avoir cette idée géniale afin que nous nous puissions rétablir ensemble notre nations ensemble. Bonne continuation Dr.!

  2. Il mérite d’être le Ministre de l’Environnement car c’est encore chaud dans sa ……..pour garder ce qui reste de l’environnement

  3. bravo et félicitations jeune homme, les autres suivront certainement car il en faut bcp des jeunes talents comme vous,

    maintenant puisqu, il s, agit de la sauvegarde de la biodiversite mal menée par les bûcherons, les coupes illicites car gestion d, exploitation, les travailleurs du charbon, les feux de brousse et de forêt et j, en passe……

    pensez à re-renaître les espèces menacées ou déjà disparues comme les  » katrafae, les manjakabetane, les avoha, et bien d, autres espèces dont je ne peut pas tout citer….. »

    bon vent mesdames, messieurs

Poster un commentaire