EGNA : 40e anniversaire du débarquement du premier contingentement d’élèves gendarmes

Le colonel Rarivomanana Tahirimamy André Pascal, actuel commandant de l’EGNA. (Photo Anastase)
Le colonel Rarivomanana Tahirimamy André Pascal, actuel commandant de l’EGNA. (Photo Anastase)

Une célébration grandiose qui a mobilisé presque toute la ville d’Ambositra.

L’école de gendarmerie d’Ankorombe Ambositra a commémoré dignement le 40e anniversaire du débarquement du premier contingentement d’élèves gendarmes, le 11 octobre 2015 dernier. Une date que le commandant de l’école, le colonel Rarivomanana Tahirimamy André Pascal a bien voulu marquer dans les annales de l’histoire de cet établissement de formation de soldat de 2e classe. Une célébration qui ne prendra fin qu’au mois d’avril 2016.

29e cours de formation. L’Ecole de Gendarmerie Nationale d’Ambositra (EGNA) a vu le jour le 11 octobre 1975. Le 29e cours de formation compte 68 élèves gendarmes. Auparavant, les précédentes formations étaient dispensées à l’école de gendarmerie de Moramanga, aujourd’hui devenue une école supérieure de gendarmerie. A cette occasion, un éloge particulier a été dédié au capitaine retraité Randrianarivola Honoré à qui l’on doit l’hymne de l’EGNA.

Commande. Plusieurs officiers, officiers supérieurs et généraux se sont succédé au commande de l’EGNA, à commencer par le capitaine Andriamahefa Emmercellin, le colonel Ramamonjy Faustin, le colonel Rasamoelina José, le général de brigade Rakotondrazanany Jean de la Croix (défunt), le colonel Ralaizafy Jean Marie, colonel Manjakavelo Léonard, colonel Gélé Serge. Et depuis le 23 juin 2014 jusqu’à ce jour, c’est le colonel Rarivomanana Tahirimamy André Pascal qui est aux commandes.

1200 élèves. Concernant les festivités de cette célébration, 1 200 élèves gendarmes de la promotion 71 y ont pris part, dont 151 filles. Un carnaval a sillonné la ville, suivi d’un culte œcuménique à la chapelle militaire, honoré par le vice-président de l’Assemblée nationale Hary Andrianarivo et de son épouse, Volasoa Andrianarivo. A noter que cette dernière est actuellement maire d’Ambositra et sa présence pendant le culte a marqué sa première parution en public. Par ailleurs, un défilé militaire, un marathon, une course relais, un concours sur la rapidité de manger du riz, de se vêtir de l’uniforme, une démonstration de tire, une démonstration de la brigade cynophile ont marqué la célébration, pour se terminer par une conférence-débat sur le rôle de l’EGNA en matière de sécurité. La partie militaire a été placée sous le patronage du général R. Gabin, 2e adjoint du commandant de la gendarmerie nationale, et animée par la fanfare des Bleus.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.