Célébration de la JIJF : Délestage volontaire à l’Hôtel de Ville, hier

Jacaranda

Une coupure de courant volontaire. C’est ce qui s’est passé hier, lors de la célébration de la Journée Internationale des Jeunes Filles (JIJF), à l’Hôtel de Ville Analakely. Les festivités liées à la célébration ont failli ne pas être sonorisées ni amplifiées, faute de courant. Car selon les explications, l’électricité a été coupée suite à un ordre direct du nouveau maire de la capitale, pour cause de « dérangement ». « L’événement se passe en plein jour ouvrable. Alors qu’un conseil municipal est en train d’avoir lieu dans le Palais. Ainsi, le maire nous a ordonné de couper le courant puisqu’ils ne veulent pas baisser la sonorisation qui fait trop de bruit », explique l’intendant du Palais. Cet incident s’est passé pendant le commencement de la manifestation. Et il a fallu de nombreuses négociations pour que le courant soit enfin rétabli. Très en colère, le directeur régional de Jeunesse auprès du MJS de déclarer devant les représentants de la presse venus assister à l’événement: « C’est du sabotage. Si nous organisons cet événement dans cet endroit, c’est que nous avons eu l’autorisation de la direction de la Culture et des Loisirs auprès de la CUA et celle de la Préfecture de police. Et ce n’est pas la première fois que cela se passe ici. Alors pourquoi maintenant l’on ne nous laisse pas le faire tranquillement ? Qui plus est, c’est une célébration d’envergure internationale », s’insurge-t-il. L’événement a pourtant vu la présence des partenaires nationaux et internationaux de l’Etat malgache, entre autres: l’UNFPA, l’USAID, PSI, PNUD, UNICEF… Si le courant n’était pas rétabli à temps, l’utilisation d’un mégaphone n’a pas été écartée.

Arnaud R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Tsy izay hiadiany lalao aminy tondra drano izay ho avy ato ho ato no himasoany en plus ny fako sns fa ny Ary aminy tsy raisiny Ary no hidedahany,izao aloha mino fa tsy ho ela dia ho Pds no hisolo any lalao raha ireny niveau any ireny,ho halany ry lalimanga teo io

  2. « alors pourquoi maintenant l’on ne nous laisse pas le faire tranquillement » Est-ce qu’ils ont vraiment fait TRANQUILLEMENT? certainement pas, ils ont sans aucun doute mis leur saloperie de « musique » rap et autres à fond sans aucun respect des autres

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.