Aliénation des biens communaux : Le Conseil municipal renvoie la balle à l’Exécutif

Jacaranda

«Nous ne faisons que la régularisation des documents relatifs à l’aliénation des biens immobiliers de la commune, en toute transparence .

La délibération n°009 bis CUA du 18 avril 2012 relative à l’aliénation des biens immobiliers de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) a fait l’objet d’une mésentente entre les différents membres du Conseil municipal. Car l’on reproche à ce Conseil présidé par le Col Faustin Andriambahoaka Rabetokotany d’avoir précipité la régularisation de cette délibération, «afin que les membres de l’équipe du nouveau maire puisse prendre possession de ces biens rapidement». Mais à l’issue d’une conférence de presse qu’il a organisée hier, le Col Faustin Andriambahoaka R. de dire: «Toute délibération émanant du Conseil municipal doit d’abord faire l’objet d’un contrôle de légalité effectué par les différentes entités étatiques avant de pouvoir prendre effet. D’ailleurs, la délibération dont le numéro est mentionné n’a même pas eu l’approbation de la Préfecture de Police de la ville d’Antananarivo. Donc, la CUA n’est pas encore au stade de l’aliénation de ces biens communaux à l’heure actuelle. Qui plus est, cette tâche relève du pouvoir de l’Exécutif. Le Conseil municipal ne fait que la régularisation administrative des différents papiers concernant ces aliénations, dit-il. Avant de continuer : «tout doit se faire dans la transparence. Ainsi, les occupants de ces biens et patrimoines de la commune n’ont pas encore à s’inquiéter ».

 Arnaud R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.