MEN : Refonte complète du Conseil National de l’Education

Jacaranda
Vue sur l’assistance lors de la présentation du document hier au MEN.
Vue sur l’assistance lors de la présentation du document hier au MEN.

La présentation du document stratégique sur les recommandations identifiées lors de la Convention Nationale de l’Education en octobre dernier s’est tenue hier au Ministère de l’Education Nationale.

Ce document comprend 5 axes stratégiques : la réorientation de l’éducation, sa qualité,  l’accessibilité et l’éducation inclusive, la bonne  gouvernance du secteur, et la revalorisation du statut du personnel enseignant. Ces résolutions proviennent de travaux de commission, suite à un état des lieux et le constat sur la réalité dont font face les acteurs du système éducatif. Une des plus grandes recommandations concerne la refonte du Conseil National de l’Education, constitué auparavant d’anciens ministres de l’Education Nationale. Ainsi, les 51 nouveaux membres ont été présentés. Désormais, le conseil d’administration de cet organe consultatif de l’éducation est aujourd’hui composé de représentants du ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du ministère de l’Emploi, de  l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, du ministère de l’Environnement, du ministère de l’Eau, du ministère de la Culture, de l’Académie Malagasy, de la société civile, des directions nationales des écoles privées, qui représentent  l’enseignement privé confessionnel et non confessionnel, ainsi que des syndicats et des fédérations légalement constitués, œuvrant dans le secteur de l’Education.

Mission. « Le ministère n’est pas resté les bras croisés bien que le conseil ne pût être constitué du jour au lendemain,  au terme de  la convention. Force est pourtant  de constater que des efforts ont été entre-temps déployés sur certaines pistes de recommandation, à l’instar des recrutements des enseignants non fonctionnaires, l’appropriation progressive des technologies éducatives, l’élaboration d’un cadre d’orientation de l’Education inclusive à Madagascar, ainsi que l’amorce d’une étude de la question enseignante », a souligné William Ratrema hier, lors de la présentation officielle de ce document. « Le Conseil National de l’Education aura encore du pain sur la planche sur ce qui va s’ensuivre. Il devra entre autres se pencher sur de grandes problématiques à l’instar du programme scolaire ainsi que la langue d’enseignement », a quant à lui lancé le ministre de l’Education Nationale, Paul Rabary. Car le Conseil National de l’Education aura de grands défis à relever : animer une réflexion prospective sur l’éducation, recueillir et approfondir les propositions et les projets d’amélioration, modifier et réformer le système, promouvoir et faciliter le dialogue permanant entre tous les points focaux des régions et de chaque corps de métier, et harmoniser et   coordonner au niveau national les actions entreprises, de  la conception à la mise en œuvre de  la politique nationale  de l’Education.

Anjara Rasoanaivo

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.