Ambatoroka : Ecroulement dangereux d’une route

Jacaranda
Il faudrait seulement quelques jours pour que la route entière soit complètement coupée.
Il faudrait seulement quelques jours pour que la route entière soit complètement coupée.

Les réparations tardent pourtant à venir, au risque de mettre en péril la vie des usagers.  

Encore une fois, la route venant d’Ambanidia menant à Ambohimiandra, du coté d’Ambatoroka, présente un réel danger pour les usagers, en particulier pour les poids lourds. La partie droite, celle de la portion qui s’était écroulée il y a deux ans s’effondre de nouveau. Ce qui laisse place à un gros trou qui ne cesse de s’élargir, surtout avec le retour de la pluie. Or, ce grand vide donne directement sur une falaise de plus d’une dizaine de mètres. Tomber dedans risquerait ainsi d’être mortel pour les conducteurs imprudents. De plus, ce gros trou semble être assez difficile à apercevoir vu qu’il est situé juste après un virage.

Rien ne va plus. Il a seulement fallu quelques jours de pluie pour que bon nombre de gros trous de ce genre apparaissent sur les rues de Tana, suite à des effondrements ou affaissements. Et même l’Avenue de l’Indépendance n’en est pas épargnée. Car un cratère pouvant engloutir une personne entière vient de faire son apparition il y-a quelques jours à cet endroit. Malgré l’ampleur des dangers, il semble que les réparations tardent à venir. Plus d’un pointent ainsi du doigt, encore une fois, la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) de ne pas réagir, et réclament en même temps la réparation de ces infrastructures au plus vite. Sans parler des nids d’Autruche qui ne cessent de se multiplier et de s’agrandir, en particulier à Andravoahangy, aux 67 ha, à Antanimena, à Ankasina, à Isotry… créant des embouteillages monstres tous les jours. Avec les insalubrités intenses, les canaux d’évacuation des eaux usées bouchés, les marchands occupant trottoirs qui n’en font qu’à leur tête, les transporteurs en commun qui font leurs propres lois, certains journaux sont allés jusqu’à dire qu’à Tana, rien ne va plus.

Arnaud R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.