Incendie à l’Université de Majunga : Sur fond de tensions interethniques

Les blocs 29 et 30 ont brulé, mardi, à l’Université d’Ambondrona à Majunga, suite au conflit entre les étudiants regroupés au sein du SEMAVI ou la Solidarité de Majunga Ville et la SERS ou la Solidarité des étudiants de la Région Sofia. Ce n’est pas la première fois que ce conflit entre communautés fait des vagues à l’Université. Ce qui s’est passé mardi est une sorte des représailles des étudiants de la Sofia sur ceux de Majunga ville, selon le point de vue des étudiantes victimes. Ceux de la Sofia ont déjà déplacé leurs biens avant de mettre le feu sur les blocs. Arrivée sur place, la police a trouvé des bidons à essence et des cocktails molotov. Selon toujours les informations recueillies, un étudiant de la SEMAVI a bousillé un tuyau dans la toilette de l’autre camp et a refusé de le réparer. Suite à cela, la SERS est venue se venger. Les cinq étudiants arrêtés par les Forces de l’ordre ont été relâché hier. Ceux qui étaient blessés lors de l’échauffourée entre les deux camps ont déjà reçus les soins nécessaires. A noter que 114 étudiants sont actuellement sans-abri.

Nirina Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ailleurs dans le monde, ce genre de comportement inadmissible entraîne de lourdes conséquences pour tous les impliqués commençant par leurs renvois avec poursuites pénales!!!… A MADAGASCAR par contre, ON FAIT COMME SI DE RIEN N’ÉTAIT: AUCUNE RÉACTION DE TOUS : A COMMENCER PAR LES RESPONSABLES UNIVERSITAIRES JUSQU’AUX HAUTES INSTANCES (Ministres, P.M., Président de la République)!!! Pire, ils « cajolent » ces voyous pseudo étudiants érigés en …gang!!! Cela, en organisant des … pourparlers!!!! … Pourquoi cette réaction tellement à côté de la planque???…. Tout simplement PARCE QUE TOUS CES RESPONSABLES, ILS AGISSAIENT DE LA MÊME MANIÈRE AUPARAVANT

  2. Remarque très pertinente.

  3. Il est normal que la « voyoucratie » prédomine à Madagascar!!! Pourquoi??? Il suffit de voir les comportements de ces universitaires, futurs dirigeants qui se réfugient dans leurs origines ethniques pour justifier leurs agissements!!!…Pourtant, ailleurs dans le monde, les universitaires ne se comportent jamais comme cela!!!… Ce cas est loin d’être isolé. Cela se rencontre dans toutes les universités Malagasy!!! Ainsi, point n’est besoin de signaler que l’origine ethnique est le premier critère dans l’attribution des postes clés au détriment de l’excellence!!!…. Au fait, la question qui mérite amplement d’être posée est la suivante: « EST CE QUE LA NATION MALAGASY EXISTE T-ELLE RÉELLEMENT »?????

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.