Permis de conduire biométrique : 45 000 délivrances à ce jour

Le permis biométrique est en plastique et difficile à reproduire.
Le permis biométrique est en plastique et difficile à reproduire.

Le permis de conduire classique ne sera plus valide à partir du 1er janvier 2017. À ce jour, le service d’immatriculation d’Antananarivo a délivré 45 000 permis de conduire biométriques.

Le service d’immatriculation d’Antananarivo délivre autour de 200 à 300 permis de conduire biométriques par jour. « Depuis la mise en place du guichet N°2, le délai maximum est de cinq jours si auparavant, il va jusqu’à un mois pour un permis de conduire et 15 jours pour une carte grise », annonce Charli Hyacinthe Rajaonarison, administrateur civil et chef du Centre d’immatriculation d’Antananarivo (CIM). Pour le moment, ce centre est le seul qui s’occupe de la délivrance du permis de conduire. Il se charge également de leur vérification. « Ce basculement vers le permis biométrique contribue à éliminer la corruption autour de la délivrance du permis. D’ailleurs, les faux permis saisis ne cessent d’augmenter depuis l’adoption de cette initiative », selon toujours le responsable. Et lui de poursuivre : « C’est justement grâce à ce changement que nous avons décelé que le conducteur du bus qui a fait un accident mortel sur la route Digue a utilisé un faux permis de conduire. Les chauffeurs des transports en commun ne devraient pas attendre au dernier moment pour changer leurs permis de conduire en permis biométrique ».

Matériels de contrôle. «Les matériels qui permettront d’identifier le nouveau permis biométrique sont arrivés et seront distribués aux forces de l’ordre », selon toujours Charli Hyacinthe Rajaonarison. Auparavant, seuls la gendarmerie nationale et les postes de police pouvaient utiliser ces matériels de contrôle, désormais, la police de la route en sera équipée afin qu’elle puisse détecter les faux. Pratique et résistant, l’utilisation d’un permis biométrique permettront de distinguer facilement le faux permis. Effectivement, c’est impossible pour les agents de la circulation de différencier les vrais des faux avec l’utilisation du permis de conduire classique. Par ailleurs, en cas de violation du Code de la route, le permis peut être bloqué ou être retiré. Les conducteurs auront jusqu’au 31 décembre pour changer leur permis de conduire. Des sanctions sévères seront prises à l’encontre des utilisateurs des anciens permis, après cette date.

Nirina Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.