Commune d’Ilafy : Révolte des populations face à la décharge de Manazary

La population demande l’annulation du projet de la décharge de Manazary.
La population demande l’annulation du projet de la décharge de Manazary.

Face aux dangers que coure la population de la commune d’Ankadikely Ilafy avec la présence de la décharge pour accueillir les ordures de ladite commune, les populations issues des trois fokontany touchées ont tenu une manifestation samedi pour exprimer leurs préoccupations face à cette décharge.

Sur les banderoles conçues pour l’occasion, on pouvait lire « Monsieur le Maire d’Ilafy, tsy ekenay ny fako » « commune Ilafy eto ambanin’ny Rova. Tsinjovy ny tontolo iainana ». « Vahoaka Non à Andralanitra 2 ». Les habitants des trois fokontany particulièrement touchés par ce dépotoir d’ordures d’Ankadikely Ilafy dont Manazary, Antsampandrano et Ilafy se révoltent face à la réalisation de ce projet. A Mme Nirina de souligner que « nous ne serons jamais la poubelle de cette commune ». A elle d’ajouter que « la vie de tous les enfants de la commune est en danger à cause de la pollution de la décharge. Nous, les populations de ces quartiers, sommes inquiètes car la commune veut nous tuer avec les virus des hôpitaux ainsi que la peste ». Effectivement, c’est à Manazary que tous les déchets de la Polyclinique d’Ilafy ou encore ceux des Centres de Santé de Base et autres industries de la Commune, sont brulés et peuvent causer diverses maladies. Cette situation condamne toute la population.

Source de maladie. « Non à la décharge de Manazary, car les déchets tuent », dixit Mme Nirina. Les populations concernées ont décidé samedi de couper la route qui va vers la décharge pour que les camions ne puissent pas y accéder. « Nous nous étions déjà rendus à la Commune pour exprimer au Maire nos inquiétudes. Il nous a donné 15 jours, et en attendant sa prise de responsabilité, tout le monde crève ici », selon le riverain. Sous le choc, la population meurtrie de ces quartiers lance des appels pressants aux autorités « nous refusons avec fermeté que Manazary soit le dépotoir des déchets de la Commune d’Ankadikey Ilafy ». Outre les rats qui affectent actuellement les quartiers, la population ne dispose pas d’eau de robinet mais elle utilise des puits ou de l’eau de source. La non-délocalisation de cette décharge contaminera leur eau. A noter que Manazary est devenu la décharge d’Ilafy depuis près de trois mois. Selon les explications reçues, un appel a été affiché au bureau de la commune mais il n’y avait pas de consultation des premiers concernés.

Nirina Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.