Frais de taxis-be à 500 Ar : Grogne des défenseurs des droits des consommateurs

Jacaranda
Les défenseurs des droits des consommateurs s’opposent à l’augmentation des tickets de bus programmé par l’Uctu.
Les défenseurs des droits des consommateurs s’opposent à l’augmentation des tickets de bus programmé par l’Uctu.

Toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour que les transporteurs procèdent à la révision à la hausse de leurs tarifs, déplorent les défenseurs des droits des usagers.     

La nouvelle hausse des frais des taxis-be récemment annoncée par les transporteurs urbains a provoqué diverses réactions de la part des défenseurs des droits des consommateurs, ainsi que des usagers eux-mêmes. Ils crient ainsi à la malhonnêteté de la part des transporteurs. « Pour moi, cette nouvelle hausse des tickets de bus est tout simplement contestable », s’indigne Lita Rabentsara, leader de l’association des défenseurs des droits des consommateurs. Il explique: « Pourquoi pendant le temps où les prix des carburants ont baissé, ils ont gardé leur tarif à 400 Ar? Et maintenant, à la moindre hausse des prix des carburants, ils ont immédiatement augmenté leurs tarifs. Ce n’est pas très honnête de leur part et le rapport qualité-prix n’est pas non plus respecté ». Il va même jusqu’à remettre sur le tapis le principe de la libre concurrence qui devrait être respectée par les opérateurs malgaches, surtout face à ces ententes effectuées par les opérateurs pétroliers et ceux des transports quant à la fixation d’un même tarif sur leurs produits et services respectifs. Pour Lita Rabentsara, c’est l’Etat qui devrait réviser sa politique pour faire en sorte que ce ne soient plus les usagers et les consommateurs qui supportent les conséquences des inflations sur tous les fronts. Mais de leur coté, des économistes malgaches de rappeler que les opérateurs pétroliers ont procédé de la sorte vu qu’ils ont le même fournisseur.

3000 Ar par jour. Les usagers ont aussi leurs mots à dire face à cette hausse à 500 Ar des tarifs du ticket des taxis-be. « Cette nouvelle hausse ne fait que nous étouffer. Nos recettes ne s’améliorent guère alors que les dépenses ne font que se multiplier et s’alourdir », confie Rinasoa Randrianiaina, une mère de famille résidant à Ambohimanarina. « Puisque je dois changer de bus trois fois par jour pour rejoindre mon lieu de travail, je suis donc contrainte de débourser 3000 Ar au quotidien rien que pour les frais de bus. Et à cela s’ajoutent les autres dépenses quotidiennes », se plaint-elle. Un avis qu’elle partage avec beaucoup de Malgaches, vu leur faible pouvoir d’achat.

Fin des subventions. Quant à eux, les transporteurs se plaignent également du retard des subventions et de l’augmentation des charges qui pèsent sur eux, raisons qui les ont également poussés à créer ce nouveau tarif. « La subvention que nous allons recevoir cette semaine est encore celle du mois de janvier 2015. Il y a donc un retard de un an, alors qu’on devait au moins recevoir celle du décembre de l’année dernière. Et le pire, c’est que la Banque mondiale et le FMI viennent d’annoncer qu’il n’y aura plus de subvention cette année ni pour le domaine du transport, ni pour celui de l’éducation. Rien! Or, 65% de nos recettes sont allouées aux charges », déplore Bernardin Andriambinintsolomora, président de l’Union de coopératives des transports urbains (Uctu). Et lui de rajouter: « Et pour ce qui est des plaintes des défenseurs des droits des consommateurs, ils devraient également se plaindre contre la nouvelle hausse des tarifs de la Jirama, de l’augmentation des prix du riz, du charbon,…».

Arnaud R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Tsy mety io fampiankarana saran-dalana io satria tsy mahavita ny asany akory ireo mpitatitra fa mampijaly vahoaka foana isan’andro dia hoatran’ny kondrana be ilay vahoaka raha hanome 500 Ar @ izao fomba fiasa mampitaraina ny rehetra izao. Na nisy aza ilay subventions dia nampijaly vahoaka foana ireo mpitatitra ny ankamaroany. Sahala @ tsy nisy ihany.
    Ny Fanjakana tokony hiditra laina sy mafy @ fanaraha-maso ireo mpitatitra. Esory ny fahazoan-dalana ho an’ireo izay tsy manao ny asany ary aza asiana fampitandremana intsony fa efa henony foana ny antsoantson’ny olona fa tsy raharahin-dry zareo.
    Tsy tokony hitovy koa ny saran-dalana fa tokony samy manao izay mety aminy ireo mpitatitra fa tsy izany baiko tokana avy @ UCTU izany.
    Lita RABETSARA nanao ny fitanterana teny Ambohipo (Fimpa 164 sy 182) t@ fotoan’androny fa ireo no bordel sy cerceuil ambulant indrindra @ izao. Toa tsy jereny mihitsy ny zava-misy eny? nefa izy koa mipetraka eny?

  2. Actuellement, même ces …CERCUEILS AMBULANTS (« taxi-be ») OSENT AUGMENTER LEUR TARIF!!!…….C’est cela Madagascar!!!!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.